Pages

jeudi 24 juillet 2008

SIRI HUSTVEDT : Élégie pour un Américain

Traduit par Christine Le Bœuf

Au mois de juin en compagnie de Lou, j'ai assisté à une séance de dédicace à la librairie l'arbre à lettre. Donc, ce livre est dédicacé de Siri Hustvedt, le premier que je lis d'elle.
De quoi parle t-il ! et bien de la famille, de ses origines.
Dans une Amérique traumatisée par les événements du 11 septembre, dans un milieu New-Yorkais aisé d'intellectuels.
Ce livre : " Conjuguant la mémoire de l'immigration et le thème du secret de famille, et affrontant, entre ombre et lumière, les ambiguïtés de toute transmission, et la difficulté pour tout individu de réinventer sa vie" extrait de la quatrième de couverture
Je vais décevoir Lou car cette lecture est une déception, et oui !!!!!
Pas de fluidité dans le récit, trop d'histoires, trop patchwork, , je m'explique :
1- L'histoire d'Erik , psychologue et de sa sœur Inga (philosophe) viennent de perdre leur père qui a laissé un secret, ombres, la mère Marit et la fille d'Inga, Sonia marqué par le 11 septembre. 2- Erik, divorcé qui est en collocation avec la belle jamaïquaines Miranda, sa petite fille Egg et Lane le père d'Egg et photographe fou. 3 - Inga est le problème avec Max : écrivain, scénariste décédé.
4- Sonia et ses angoisses du à son adolescente et à la perte de son père.
5- L'histoire des patients d'Erik qui ont besoin d'un psy dans cette Amérique marquée par le 11 septembre.
Et donc je ne me suis pas totalement attachée à un personnage.
C'est dommage j'ai bien aimé malgré tout concernant cette douce ambiance de roman très américain, mais je n'ai pas été totalement concise. Le problème selon moi de ce roman est la structure. Cela manque de chapitres, ou de parties, j'aurai bien vu une première partie concernant la mort du père de Erik et Inga, avec l'évocation du passé. Cette partie devrait être touchante puisque Siri Hustvedt introduit les écrits de son père, pour moi cela tombe à plat. Et, j'aurai bien vu, une deuxième partie , celle concernant la mort de Max, le célèbre écrivain, le père de Sonia évocation du présent de cette Amérique chaotique.
Puis, trop de thèmes évoqués : celui de la mémoire, des rêves, il est question de la réalité (tout dire tout savoir en ce qui concerne l'écrivain et sa vie), d'ailleurs il y a un passage qui ma marqué concernant la réalité/réflexion qui est d'une grande justesse et très bien vue : p69 " En même temps, réalité est devenu en Amérique synonyme d'ignoble et de sordide. Nous pratiquons le culte de l'histoire vraie, de la confession intégrale, de la téléréalité, des gens réels dans leur vie réelle, les mariages de célébrités, leurs divorces, leurs vices, l'humiliation offerte en spectacle- notre versions des des pendaisons en public."
Le thème du miroir est présent avec le personnage de Lane (photographe) intéressant, mais pas approfondi à mon goût !!!!.
Mais j'ai envie de lire des livres de son mari Paul Auster que je ne connais pas bien.

9 commentaires:

kathel a dit…

J'étais plutôt tentée par ce roman, après t'avoir lue, rien ne presse... Par contre, n'hésite pas à découvrir mieux Paul Auster !

Joelle a dit…

Comme Kathel, j'étais tentée mais j'hésite maintenant ! J'essaierai plutôt un autre titre de cette auteure !

Karine a dit…

J'ai bien aimé "Tout ce que j'aimais", le seul livre que j'ai lu de cet auteur mais je crois comprendre ce que tu veux dire, ayant pu un peu connaître le style de Hustvedt. Peut-être me laisserai-je quand même tenter, juste parce que je suis intriguée par l'histoire!

Anne a dit…

Je n'ai pas accroché du tout à "Tout ce que j'aimais" et n'ai pas trop envie de relire un autre titre.

Praline a dit…

J'étais hyper tentée par ce titre. Malgré ton avis peu positif, je crois que je craquerai.

Malice a dit…

@ Merci Kathel ! je compte bien découvrir Paul Auster, mais pour le moment je croule sur les livres donc :)
@ Joelle je ne sais pas quoi te dire ! Mais c'est dommage car il y a vraiment plusieurs histoires dans ce roman.
@ Karine : j'ai "Tout ce que jaimais" grâce à Miss Lou ! mais je ne le lirai pas tout de suite ;-)
@ Anne : Ah!!!
@ Praline oui j'aimerai connaitre un autre avis, c'est un livre qui amène discussion !

lily a dit…

Tu ne peux pas savoir comme je regrette de n'avoir pu (à nouveau !!!) me rendre à cette séance de signatures...
C'est vrai tu as été déçue... je l'ai acheté il y a pas mal de temps, je pense le lire à la rentrée... As tu lu "Tout ce que j'aimais "???

Nathalie a dit…

J'avais bien aimé "Tout ce que j'aimais" mais j'avoue préférer l'oeuvre de son mari Paul Auster que j'ai découverte pendant mes années - lointaines maintenant - de fac ;-)
Sans hésiter, à lire pour découvrir Paul Auster, son roman "Moon Palace" et puis après je conseillerai "La trilogie new-yorkaise" (Cité de verre - Les revenants - La chambre dérobée), "Léviathan" et "Le voyage d'Anna Blume"... qui sont les livres que je préfère... Bonne lecture !

JULES a dit…

Moi aussi je suis passée à Paul Auster tout de suite après!! Question de comparer un peu!!