Pages

dimanche 14 octobre 2012

COLOMBE SCHNECK : LA RÉPARATION

Rentrée littéraire 2012
"Je n'arrive pas à pleurer, je ne veux aucune poupée. Je n'arrive pas  à faire plaisir à ma grand-mère, choisir la plus belle poupée, payée par les Allemands, avec l'argent de la réparation"."
Tout le roman tourne autour de"la réparation"justement, de la dette des allemands envers les juifs. Ils veulent réparer le mal qui a été fait auprès des vivants en s'adressant aux descendants. " Je reçois donc 15000 euros de réparation et je peux espérer me voir rembourser le passage de la ligne de démarcation que je n'ai pas franchie." Elle raconte aussi pourquoi cette réparation est si importante mêmes des années après.  J'aime quand Colombe  Schneck évoque la période lumineuse, heureuse d' avant guerre en Lituanie. Son roman est centré sur la vie de Salomé Bernstein sa petite cousine , gazée à Auschwitz en 1943, il ne reste rien. Colombe Schneck a enquêté sur le ghetto de Kovno, sur le sort tragique des Juifs d'Europe de l'Est, elle s'est rendue en Israël et aux Etats-Unis pour rencontrer les derniers survivants de cette époque. Tout au long d'un roman-vrai grave et beau, on suit le cheminement et les interrogations de l'auteur sur sa propre histoire familiale. " La cousine de ma mère, Salomé, ses oncles et ses tantes, ses cousin, ses grands-parents vivaient en Lituanie avant la guerre. Une communauté dont il ne reste rien."


Colombe Schneck nous transmet son histoire familiale. Son écriture n'a rien d'originale, elle est celle du témoignage raconté d'une manière touchante et sincère. Voilà, les raisons pour lesquelles j'ai aimé ce roman. Par contre, j'ai trouvé des longueurs, beaucoup de répétition. 
En tout cas un roman qui a su me toucher car il est bouleversant et touchant,  contrairement à son précédent sur Denise Glaser : Une femme célèbre
En complément voir ici critique sur la Cause Littéraire. Tout au long de ma lecture j'ai pensé à ce roman jeunesse "La valise d'Hanna" de LEVINE, Karine et puis aussi à ce très beau témoignage bouleversant Paroles d'étoiles

Aucun commentaire: