Pages

samedi 8 octobre 2011

NICOLAS GOGOL : Le Nez & le Manteau








Le Nez et le Manteau sont deux nouvelles fantastiques écrites en 1832 et 1840 et publiées en 1843 dand les Œuvres complètes de Gogol, parmi les nouvelles du recueil intitulé Les nouvelles de Petersbourg. Elle sont totalement invraissemblables, le déroulement de ces histoires est ponctué de rebondissements cocasses et incongrus.

La nouvelle Le Nez de Nicolas Gogol (1809-1852), écrite à partir de 1833 et parue (après plusieurs refus et des modifications imposées par la censure) en 1836 dans Le Contemporain (la revue de Pouchkine), fut regroupée en 1843, ainsi que Le Manteau, dans le troisième tome de ses œuvres, intitulé aussi Récits de Pétersbourg ou encore Nouvelles de Saint-Pétersbourg.

L'histoire se déroule à Saint-Pétersbourg, un matin, le barbier Yvan Yakovlévitch prend son petit déjeuner accompagné de pain et d'oignon. Aussi bizarre que cela paraisse, il tomba sur un nez dans son assiette. Ce nez appartient à Monsieur Kowaliov, qu'il rassait régulièrement. Il a bien l'intention de se débarrasser de ce nez.
Kowaliov, l'assesseur du collège en se réveillant fut surpris de voir qu'il n'avait plus de nez. Il sort de chez lui et il voit son Nez (un personnage à part entière). " Deux minutes plus tard, son Nez sorti de la maison. Il portait un uniforme brodé d'or, à col officier. Une épée se balançait à son côté, et son chapeau était agrémenté d'une plume. Tout indiquait qu'il s'agissait d'un conseiller d'État."Kowliov n'en revient pas, il va se trouver face à face avec son Nez.
Et la suite des événements prendra une bonne tournure et il trouvera son nez au milieu de sa figure bien en place. Le Nez est une histoire complètement absurde. "Enfin, monsieur, n'êtes-vous pas mon propre nez ?" Mais l'on peut penser qu'il s'agit d'un rêve, plus exactement d'un cauchemar.


Le Manteau

Akaki Akakievitch Bachmatchkine est un petit fonctionnaire. " Cet employé ne sortait guère de l'ordinaire : petit, grêlé, rousseau, il avait la vue basse, le front chauve, des rides le long des joues et l'un de ces teints que l'on qualifie d'hémorroïdaux ... " Il découvre que son manteau est usé jusqu'à la corde; il faut le remplacer. Il commence à économiser, kopeck après kopeck, pour se procurer le vêtement, dont l'acquisition vire à l'obsession. Il va chez un tailleur pour se faire un manteau neuf. Ses collègues organise une fête en l'honneur du nouveau manteau. Voilà, Akaki est agressé et son manteau est volé. " Hé, mais, ce manteau est à moi !"s'écria d'une voix étonnante l'un des personnages. Et ill saisit au collet Akaki Akakiévitch qui déjà ouvrait la bouche pour appeler au secour." Pour la première fois de sa vie, il se révolte contre le sort et entame des démarches pour récupérer son bien . Malheureusement, un « personnage important » auquel il demande secours s'en prend violemment à lui, pour impressionner une connaissance qui lui rendait visite. Akaki meurt quelques jours plus tard, de froid. C'est alors que commencent à se produire des évènements inexplicables: un spectre apparaît, dans différents quartiers de Pétersbourg, effrayant les passants et leur dérobant leurs habits. Le fantôme, qui n'est autre que celui d'Akaki, attaque finalement le « personnage important » qui avait renvoyé si durement le petit fonctionnaire et lui vole son manteau. " Le bruit se répandit soudain à Pétersbourg que le spectre d'un fonctionnaire apparaissait la nuit aux alentours du pont Kalinkine ; sous couleur de reprendre un manteau volé, le spectre enlevait aux passants de toutes conditions leurs manteaux, quels qu'ils fussent, ouatés, fourrés, à col de chat, à col de castor, pelisses de raton, pelisses d'ours ou de renard, bref, toutes les peaux dont les hommes font usage pour recouvrir la leur."

Le Manteau comme le Nez sont deux nouvelles absurdes, excellente une belle découverte.

2 commentaires:

Midola a dit…

Ton billet est le deuxième que je lis sur les nouvelles de Gogol. Je les ai étudiées au lycée et vos billets me donnent vraiment envie de me replonger dans cet univers.

Khaled hamza a dit…

i like this novel,you can read and listen this short story online:http://classicalnovels.blogspot.com/2015/02/nikolai-vassilievitch-gogol-overcoat.html