Pages

dimanche 19 décembre 2010

JANUSZ KORCZAK : Les Règles de la vie


Pédagogie pour les jeunes et les adultes
Traduit par Marie-Françoise Iwaniukowicz

Voilà la devise de sa vie est :

" Non pas pour les enfants,
mais avec eux"


Toute sa vie, il la dédié aux enfants, il est mort pour ses idées en refuser d'abonner les enfants juifs du ghetto de Varsovie. Il s'adressait aux enfants avec des mots simples.
D'abord, les proches, Maman est le premier mot de l'enfant, puis Papa. Les parents sont les proches qui sécurisent l'enfant, le rassure. Il a une maison, des amis, des frères et des sœurs, il est pour un univers serein et souriant, apaisant. Mais dans la vie, cela n'est pas si simple. Il y a des enfants heureux d'autres malheureux.
Les conflits, il y en a aussi bien à l'école qu'à la maison.
La maison s'est ce nid douillet en apparence où des catastrophes et des premières fois se mettent en place. Janusz Korczak explique bien que les parents ne prennent plus le temps de communiquer avec leurs enfants, d'expliquer à l'enfant pourquoi l'enfant fait une bêtise. C'est un fait, mais je pense que moins aujourd'hui, les adultes savent communiquer avec l'enfant. Mais il est certain que dans certaine famille, les deux parents travaillent, ils manquent cruellement de temps pour entamer une discussion avec leurs enfants.
L'enfant apprécie quand un adulte à de l'attention pour lui. L'enfant se sent valorisé et mis en confiance. Il évoque le respect de l'adulte en vers l'enfant. Aussi, que les enfants sont différents, les dangers de la rue. L'école est un lieu où l'enfant passe une grande partie de sa vie. L'école fait partie du quotidien de l'enfant. Les loisirs, les moments de détente. Mais que ce soit à l'école ou dans les loisirs il y a toujours des règles présentent. Pour Korczak :
les enfant sont des poètes et des philosophes

Il est né en 1878, de son vrais nom Henryk Goldszmit, en Pologne. Il est issu d'une famille juive aisée. En 1896, il devient un journaliste, il publie son premier livre " Les enfants de la rue".
En 1904 jusqu'à 1908, jeune homme il est éducateur dans les colonies de vacances. C'est grâce à cette expérience qu 'il a constater la difficulté et la complexité d'être éducateur
Il a été médecin, éducateur et écrivain célèbre. Il est connu pour son engagement total à la cause des enfants. Il a participé à la guerre russo-japonaise de 1905.
En 1912 La Maison des Orphelins à Varsovie pour les enfants juifs. Il en prend la direction avec Stefania Wilczynska. Création d'une école pour les enfants handicapés mentaux. Il a traité la question de la prise en charge des enfants atteints de déficiences ou de troubles du développement.
Il écrit un ouvrage " Comment aimer les enfants".
1919 Inauguration de Notre Maison créé par Maryna Falska pour les orphelins de guerre de culture catholique, avec l'aide de Korczak comme directeur pédagogique. En 1920, il a travaillé dans des hôpitaux réquisitionnés par l'armée à Lodz et à Varsovie.
1921 Les deux Républiques des enfants
1922 Le Roi Mathias Premier,ouvrage qui met en scène les droits de l'enfant
Il est mort pour ses idées en refusant d'abandonner à leur sort les enfants juifs du ghetto de Varsovie. Ses deux orphelinats pilotes, sa démarche éducative exemplaire, ses rêves de précurseur, on ouvert la voie à la reconnaissance universelle des Droits de l'enfant.
Sur le plan pédagogique, son œuvre se situe dans le mouvement de la pédagogie active et de " École nouvelle" aux côté de Pestalozzi, Montessori, Dewey, Decroly ...


" L'enfant ne devient pas un Homme, il en est déjà un "

2 commentaires:

Wictoria a dit…

une belle histoire que la sienne, qui nous montre combien il est important de toujours s'ouvrir aux auters et à ceux qui vont le devenir...

Malice a dit…

Exact Wictoria tu as tout compris ;-)
C'est pas facile !