Pages

dimanche 17 août 2014

OSCAR WILDE : DE PROFUNDIS

Le titre " De Profundis" est dérivé du Psaume CXXX, il témoigne de l'inspiration religieuse de Wilde. 
"Des profondeurs, je t'appelle, Yahvé ; Seigneur, entends ma voix ! Que tes oreilles soient attentives à ma voix suppliante !"

 la prison de Reading


Traduit par Léo Lack
Texte autobiographique


Le 25 mai 1895, Oscar Wilde, dramaturge admiré du Tout-Londres et amant de lord Alfred Douglas, est condamné à deux ans de travaux forcés pour " outrage aux mœurs ".
C'est à la prison de Pentonville, on amène Wilde, Oscar, âge : 41 ans ; situation de famille : marié, deux enfants ; profession : écrivain.
 Il obtient enfin du directeur de la prison de Reading l'autorisation d'écrire. 
En 1897, c’est depuis sa geôle qu' Oscar Wilde écrit « De Profundis », une longue lettre adressée à son jeune amant Lord Alfred Douglas. 


" Dans cette lettre où il me faut parler de ta vie et de la mienne , du passé et de l'avenir, des choses douces changées en amertume et des choses amères qui pourraient être changées en joie, je ne doute pas que maints passages blesseront au vif ta vanité."Des reproches accumulés adressés à Lord Alfred Douglas dans la première partie. Il lui adresse ces quatre vérités, non pour le blesser mais pour mieux lui pardonner.
Puis ensuite, Oscar évoque les moments joyeux, de bonheur en compagnie de Bosie. " Le souvenir de notre amitié est l'ombre qui chemine ici près de moi, qui semble ne jamais me quitter, qui m'éveille la nuit pour me redire sans cesse la même histoire jusqu'à ce que la fastidieuse répétition chasse le sommeil jusqu'à l'aube."
" Oui, je sais que tu m'aimais. Quelle qu'ait été ta conduite envers moi, j'ai toujours senti qu'au fond du cœur tu m'aimais vraiment."
" Ta haine pour ton père atteignait une mesure telle qu'elle surpassait, anéantissait et éclipsait ton amour pour moi""La haine aveugle l'homme".
Dans la dernière partie,  il fait le point sur sa vie, il est question de philosophie, il évoque la religion, de l'art et du pardon.  Pour Oscar Wilde, le christ est le plus grand des artistes. Pour lui, le catholicisme est "la plus romanesque" de toutes  les religions. Il va d'ailleurs se convertir, il va devenir catholique, il ira même à Rome rencontrer le pape.
"Je faisais de l'art une philosophie et de la philosophie un art. Je transformais l'esprit des homme et la couleur des choses ; il n'était rien de ce que je disais ou faisais ont on ne s'émerveillât. Je pris l'ar théâtral , la forme la plus objective que connaisse l'art, pour en faire un mode d'expression aussi personnel que le poème lyrique ou le sonnet, tout en élargissant son domaine et en enrichissant sa caractéristique."
Il apprend alors qu'il est en prison la mort de sa mère. Il rend hommage à Adela Shuster "la dame de Wimbledon". Elle était la fille d'un riche banquier. Elle était l'amie d'Oscar, elle fut bouleversée par son sort, elle lui fait un chèque de 1000£. Oscar Wilde lui rend un vibrant hommage dans "De Profundis". "Mais la douleur est l'ultime symbole et dans la vie et dans l'art."
De Profundis est une lettre de confession émouvante d'un homme blessé, accablé par la douleur et la honte. L'auteur se met à nu dans ce témoignage poignant constellé de références littéraires et historiques. On découvre la personnalité riche, complexe et brillante de l'auteur. La longue lettre qu'il rédige alors à l'intention de Douglas, à qui il reproche de l'avoir abandonné, il n'est jamais venu le voir et n'a jamais écrit également. 
Ce texte est le bilan d'une vie.
 C'est, un texte magnifique et fascinant, poignant et bouleversant de sincérité... et très émouvant, voir déchirant. 


Marquis de Queensberry

Né le 20 juillet 1844 à Florence et mort le 31 janvier 1900 à Londres. John Sholto Douglas , neuvième marquis de Queensberry, est un noble écossais, connu pour avoir donné son nom aux « règles du Marquis de Queensberry » qui formèrent la base de la boxe anglaise moderne.  C'était un homme extrêmement violent, envers sa famille. Il est un grand amateur de femme, de chasse et de chevaux. 


Il a joué un rôle important  dans la « chute » d' Oscar Wilde à travers des accusations d'homosexualité.



Lord Alfred Douglas



Lord Alfred Douglas

né dans le Worcestershire le 22 octobre 1870 et mort dans le Sussex de l'Ouest le 20 mars 1945, est un poète anglais.Bosie (signifiant en anglais « joli garçon » ou « adorable garçon ») par sa famille et ses amis, il devient célèbre pour sa relation avec Oscar Wilde, qu'il a rencontré à la fin de l'été 1891 chez lui. Les deux hommes ont seize ans d'écart.

Il porte une haine envers son père dont il est le troisième fils. Ses parents vont se séparer. Quand, il est étudiant à Oxford, il est victime d'un chantage lié à une affaire homosexuelle et il demandera à Oscar Wilde de l'aider.
En 1902, il se marie avec Olive Custance. La même année, il a un fils, prénommé Raymond. Mais Olive le quitte en 1913 et Raymond, psychiquement malade, est interné dans un hôpital psychiatrique en 1927.
Il traduit en anglais les Protocoles des sages de Sion, un texte antisémite, en 1919. En 1923, il est mis en prison et condamné aux travaux forcés pour calomnie envers Winston Churchill, qu'il accusait de participer à une conspiration juive1. Lors de son incarcération, il écrit un texte intitulé In Excelsis, en allusion au De Profundis d'Oscar Wilde, qu'il avait pourtant renié en 1918.
Il meurt le 20 mars 1945 d'une insuffisance cardiaque à Lancing, dans le Sussex de l'Ouest.


Robert Sherard
Né le 3 Décembre 1861 mort à 1830 Janvier 1943. Il  était un écrivain et journaliste . Il était un ami, et le premier biographe, d' Oscar Wilde. Il était l'arrière petit fils de Wordworth. Robert Sherard et Oscar Wilde était deux tempéraments différents et ils n'ont jamais eu de liaisons amoureuses mais uniquement d'amitiés. 
" En Wilde, il a trouvé son grand homme, le "plus merveilleux être humain" qu'il lui fût donné de rencontrer. Jusqu'au bout, il appartiendra à la petite troupe d'amis fidèles sur qui Wilde pourra toujours compter."(bio Danielle Guérin-Rose)





Rober Ross (Robbie)
Oscar Wilde a fait sa connaissance en 1886. Il est le cadet de cinq enfants, il a sillonné l' Europe avec sa mère. Il sera le premier amant d'Oscar. En 1888, il est admis à Cambridge. Il devient journaliste et critique d'art. Bien qu'homosexuel, sa relation avec Oscar Wilde sera platonique . Robbie sera toujours un fidèle compagnon et un ami dévoué. Après la mort d'Oscar Wilde, il est son exécuteur  littéraire. Et à sa sortie de prison, c'est à Robbie qu'Oscar lui remet la longue lettre adressée à Bosie. Et c'est bien plus tard cette lettre sera connu sous le nom de De Profondis. Elle ne sera publiée, partiellement, que cinq ans après sa mort.




Au mois de juin au Centre Culturel Irlandais, j'ai assisté à une représentation de "De Profundis". Représentation qui s'est déroulé dans la chapelle du Centre Culturel, en compagnie de Laurent. Quel merveilleux décor qui s'harmonisait magnifiquement avec cette pièce.

La Mise en scène est de Marjolaine Humbert par la Compagnie du Cadran avec Christophe Truchi. 













Aucun commentaire: