Pages

vendredi 17 janvier 2014

Le APOLLINAIRE chez Mango Jeunesse

 Les albums Dada, collection "Il suffit de passer le pont"  est une petite merveille en matière d'illustrations collages ou peintures d'artistes représentatifs de leur oeuvre et y ont adjoint une courte biographie pour en faire de superbes livres d'initiation littéraire et artistique.

L'Apolinaire est illustré par Aurélia Grandin (diplômée des Métiers d'art, illustratrice)
Guillaume Apollinaire est né en 1880 à Rome.  sa mère est d'origine polonaise, noble et son père est d'origine inconnu. Il arrive à Pars en 1900. Il va être engagé comme précepteur en Rhéanie chez la vicomtesse de Milhau. Il va tomber amoureux de la gouvernante anglaise qui ne l'aimait pas. Il écrit des contes pour la Revue Blanche. 



Guillaume et Marie Laurencin
Il va connaître le grand amour avec Marie Laurencin et grâce à cette histoire d'amour il devient critique d'art. Il fréquente les cafés littéraires du Quartier Latin, devient ami des peintres du Bateau-Lavoir, Picasso, Derain, Braque.Il s'intéresse à la peinture et entre autre des peintres cubiste.  Il a de l'admiration pour le Douanier Rousseau. 
En 1909 : "La chanson du Mal Aimé" est  publié au Mercure de France grâce à Paul Léautaud. Son amour pour Marie Laurin prend fin en 1912. Publication d'Alcools au Mercure de France. En 1914, déclaration de guerre, il rencontre à Nice Louise de Coligny-Châtignon, il rompt avec elle durant la guerre en 1915. Blessé à la guerre le 17 mars  d'un éclat d'obus. 1918, il a congestion pulmonaire, son édité toujours au Mercure de France : Calligramme. Il épouse Jacqueline Kolb son témoin est  Picasso et le peintre Ambroise Vollard. Il est victime de la grippe espagnole, il est décédé à l'âge de 38 ans. 
Guillaume et Lou


 Il a révolutionné la poésie de son époque dans son ton, sa forme et ses ruptures, il pourrait sans doute s'inscrire en fin de vie dans le courant dadaïste, ayant forgé le mot "calligramme" en 1918. Il anime le monde artistique et littéraire. Il est un amoureux fougueux " Pont de Mirabeau", lyrique,mélancolique et éconduit de Lou (poèmes à Lou), il s'épanche. Émotif, créatif, ses Calligrammes, signent son originalité (La cravate et la montre,La mandoline l'oeillet et le bambou), personnellement j'adore. Il supprime toute ponctuation. "Le rythme même et la coupe des vers, voilà la véritable ponctuation " dit-il
Certain de ses poèmes sont autobiographiques.
Ses poèmes le plus connus sont "Le pont Mirabeau", "La chanson du Mal-Aimé" tiré d'Alcools,  son recueil "Poèmes à Lou" et bien sûr Guillaume Apollinaire est connu pour ses Calligrammes.
L'on retrouve  bien dans les illustration d'Aurélia Grandin l'ambiance dadaïste  via les collages se mélangent aux illustrations.

Dans : Autobiographie d'Alice Toklas de Gertrude Stein 
"La mort de Guillaume Apollinaire, survenant à ce moment-là, changea profondément la vie de tous ses amis, sans parler même du chagrin qu'elle leur causa. C'était juste après la guerre quand tout étéait sens dessus dessous, et que chacun s'en allait de son côté. Guillaume aurait servi de trait d'union  ; il avait le don de grouper les gens ; mais maintenant il était mort et les amitiés se relâchèrent. "

Aucun commentaire: