Pages

mardi 25 août 2009

STEFAN ZWEIG : Lettre d'une inconnue


Traduit par Alzir Hella et Olivier Toraille

Un court roman qui tourne autour de l'amour passion, fou, fiévreux. C'est une analyse des sentiments tout en finesse.
" Mais tu ne connaîtras mon secret que lorsque je serai morte, quand tu n'auras plus à me répondre, quand ce qui maintenant fait passer dans mes membres à la fois tant de glace et tant de feu m'aura définitivement emportée."
Une jeune fille de treize ans, vit avec sa mère. Et, un jour, un déménagement à lieu dans l'immeuble, un homme raffiné va s'installer. Elle est intriguée, curieuse, il se trouve que c'est un écrivain de renom pourrait être Stefan Zweig. Tous les opposent, la jeune fille est comme fascinée par lui.
" Et ce n'est pas étonnant : dès cette première seconde, j'éprouvai très nettement ce que tout le monde éprouve à ton aspect, ce que l'on sent d'une manière unique et avec une sorte de surprise. Il y a en toi deux hommes : un jeune homme ardent, gai, tout entier au jeu et à l'aventure, et en même temps dans ton art, une personnalité d'un sérieux implacable, fidèle au devoir infiniment cultivée et raffinée." Il ne s'est jamais rendu compte l'effet qu'il pouvait faire sur cette jeune fille. Ils se sont rencontrée à Vienne mais lui était aveugle concernant les émotions de la jeune femme. Le jour de son quarante et unième anniversaire, il reçoit une lettre étrange, cette jeune femme lui annonce que son enfant est mort, et qu'elle sera morte quand il lira cette lettre. " Mon enfant est mort hier " revient une autre fois, insistance. Cette lettre d'amour est une longue lettre écrite d'un en un jet et passionnel d'une immense tristesse. Cette inconnue parle de son amour dans les moindre détail, elle avoue son admiration pour cet homme avec tous ses fantasmes. Cette lettre est anonymes, cette inconnue n'a pas de prénom ni de nom c'est une vrais érotomane. Nous sommes à Vienne et en ce qui concerne l'analyse des ressentis de cette inconnu Freud n'est pas loin.
Un livre magnifique : un chef d'œuvre


Voir chez Wictoria : l'amoureuse de Zweig ;-)
Le film de Max Ophuls

Un film magnifique la grande classe , le grand romantisme magnifiquement filmé et mis en scène avec un grand brio !!!!! signé du grand Max Ophuls 1945.

14 commentaires:

Leiloona a dit…

Je l'ai acheté la semaine dernière : il me tarde de le lire ! :))
Surtout après ton billet. ;)

Nanne a dit…

Je ne savais pas que ce court roman de Zweig avait été mis en images par Max Ophuls ! Ce roman m'attend et ne devrait pas tarder à être lu ... J'aime tellement la plume élégante de cet auteur !

Wictoria a dit…

j'ai également lu cette histoire en 2005 dans le livre AMOK qui contient AMOK, ce livre, et une 3ème histoire : "la ruelle au clair de lune"
C'est simple, Zweig est MON auteur :)

Restling a dit…

Il y a tellement de livres de Zweig que je n'ai pas lus encore que le faut de pouvoir rajouter celui-ci à ma LAL me ravit.

Karine a dit…

Je l'ai adooooré aussi... Zweig me fait toujours en effet fou! Je ne connaissais pas le film non plus, il me le faut!

Ellcrys a dit…

Un petit livre qui me tente bien, je note. Merci.

Suzanne a dit…

Quel magnifique billet qui me pousse à «avancer» ma lecture de ce roman. Merci Malice.

liliba a dit…

Pas encore lu, mais je m'en réjouis d'avance.

Malice a dit…

@ Leiloona : Ah ! je comprends ;-)
@ Nanne : Ah ! mais le film est de tout beauté un grand film de Max Ophuls. Plume élégante a oui, très féminine.
@ Wictoria : Noté, je t'ai rajouté en lien, puisque Zweig est ton auteur !
Bon goût :)
@ Karine :) Le film oui il est vraiment Top, une petite merveille légèrement différente du livre mais vraiment une petite merveille fantastique !

Malice a dit…

@ Restling : Oui, c'est un court roman ou une nouvelle et il en a écrit pas mal c'est vrais ! Puis on ne peut pas tout connaitre aussi !
@ Ellcrys : Note, il n'y a pas de raison un tout petit livre qui devrait te plaire ;-)
@ Suzanne : Merci pour ta fidélité ;-)
@Liliba : Et bien tant mieux ! j'espère ;)

Hambreellie a dit…

J'ai envie de le lire...

Bénédicte a dit…

Lettre d'une inconnue est dune des nouvelles de Zweig que je préfère j'en ai été émue aux larmes tant l'auteur sait mettre en scène la passion et le drame

vince a dit…

Bonjour
je suis un passionné depuis peu de Zweig grâce à ma chère Wictoria qui m'a donné le virus.
je viens de terminer cette nouvelle lue dans AMOK. C'est une histoire qui pourrait être banale mais elle est racontée avec tant de tallent!!!!

J'ai remarqué que Zweig n'est jamais aussi bon que quand il se met à la place d'une femme pour raconter son histoire. comme dans Ivresse de la métamorphose. Superbe! et dont on a envie d'écrire la suite.

Pas les larmes aux yeux mais très émouvant. Cette façon qu'ont les hommes (pas tous) de papillonner.

Je n'ai pas aimé l'ambiance de la ruelle au claire de lune. Et Amock me laisse comme un malaise. Sans jeu de mot.

Anonyme a dit…

Si je peux me permettre de vous signaler une traduction française en ligne, toute récente, et plutôt pas mauvaise
renardages.free.fr/lettreduneinconnue.html