Pages

dimanche 2 septembre 2007

KAREN BLIXEN : La Ferme africaine



coeur_022
Le chef d'œuvre de la littérature mondiale lu dans la nouvelle traduction directement du danois et non de anglais par Alain Gnaedig. C'est vraiment un des grands romans de la littérature mondiale qui faut avoir lu tellement c'est magique, le style est sublime on fond ce livre est un vrais bonbon !!! La première phrase de ce roman est vraiment magique nous emporte dans un univers sublime qui l'Afrique pas n'importe laquelle celle de Karen Blixen."J'ai possédé une feme en Afrique, au pied du Ngong." J'ai eu très envie de lire ce chef d'œuvre grâce à Agnès Desarthe et Genevièvre Brisac, sur France Culture pendant la première semaine d'août dans le cadre de l'émission : Femme écrivain Karen Blixen. Un régal, on craque et on a qu'une envie de se plonger dans l'œuvre de Karen Blixen. Quand Hemingway a reçu le prix Nobel, il déclara en 1954 que ce prix auraît dû être attribué à Karen Blixen.
J'ai lu parallèlement le très beau essais sur Karen Blixen : Odyssée Africaine.
Karen est une formidable conteuse. Elle est très nostalgique de son pays le Danemark, et de sa culture.
Donc ce merveilleux livre qui est un roman autobiographique romancé aussi contes, la mythologie nordique est présente dans ce récit. Elle a écrit ce livre à son retour ainsi que de nombreux contes : Contes d'hivers, les Contes Gothiques. On a le sentiment à la lecture du livre le temps est suspendu.
"Si vous demandez à un Kikuyu de garder votre cheval pendant que vous rendez visite à quelqu'un , vous verrez tout de suite son visage qu'il souhaite que vous restiez longtemps."
Elle est arrivée en janvier 1914 en Afrique, elle a vingt-huit ans, jusqu'en 1931. Et elle fut atteinte de la syphilise maladie transmise par son mari le conte Von Blixen. Grâce à lui elle a attrapé cette horrible maladie mais elle fut baronne. Son mari était extrêmement volage donc elle a dû se défaire de son titre cela la beaucoup peinée. Elle aime magnifier le quotidien de sa vie en Afrique. Son refuge en Afrique est l'écriture.
Son jardin est une arche de Noé, cigogne, antilope Lulu, chouette etc... Elle invente un royaume, les lois, une grande ouverture avec son personnel (Masaïs, les guerriers, les serviteurs les Kikuyus et Somalis), Kamanté un de ses cuisiniers a qui elle apprendra à faire des vols au vent. Elle est une infirmière une mère aussi, elle est bienveillante envers eux.Elle aime beaucoup partir en safari avec Denys, et son mari un homme viril aimait la chasse aux lions comme elle. Karen aimait le luxe. Denys est un aviateur, d'ailleurs ils survolent les plaines et l'on a de très belle description. Le style de l'écriture est d'une splendeur absolue qui donne envie de voir les paysages de près d'aller au Kenya.
Karen Blixen a dédié sa vie à l'Afrique, son amour pour ce pays elle y est restée dix-ans.
Elle devra quitter sa chère Afrique car sa plantation de café n'est pas rentable. Cela sera un déchirement pour elle, car elle revient vivre au Danemark, sans enfants, ayant divorcé, pas réussit et donc elle va devoir retourner vivre chez sa mère. Ce livre est vraiment passionnant et intéressant car il est un magnifique témoignage sur l'Afrique des années 10/20.


Le film "Out of Africa" n'est qu'une bluette d'Hollywood entre Karen et Denys.

12 commentaires:

Emeraude a dit…

ce livre étant dans ma PAL, je ne lis pas ton article. J'y reviendrai une fois le livre lu:-)

Clarabel a dit…

Oooh ! moi j'avais adoré "la bluette d'Hollywood" !!! :))

Mais j'ai très envie de lire le livre !

Béatrix a dit…

Un de mes livres préférés relus et relus..ainsi que le film que j'ai beaucoup aimé..que dire Malice tout est si bien dit..

Malice a dit…

@ À toute oui !!!! Karen Blixen a une écriture sublime. C'est tellement beau comme le dit Béatrix s'est à lire et à relire. MAGNIFIQUE.
Je compte tout lire de Karen Blixen s'est une sublime découverte.
Le film je l'ai vu il y a longtemps.

JULES a dit…

On est tout de suite sous le charme de cette plume, je me promets d'autres lectures de blixen dès que ma PAL aurait un eu diminué!

florinette a dit…

Je me souviens très bien du film et de la magnifique musique l'accompagnant, mais j'hésitais avec le livre et depuis ton article et celui de Béatrix, il figure en bonne place dans ma LAL ! ;-)

Lily a dit…

Très beau billet Alice !!
Et dire que je n'ai jamais lu Karen Blixen, juste vu plusieurs fois le film (que j'ai trouvé très beau, peut être très américain mais bon..)
Il faut que je la lise !!

Sophie a dit…

J'ai tout simplement adoré ce livre qui a été comme pour toi, un coup de coeur.
Le film, bof, une bluette effectivement.
L'essai sur Blixen m'intéresse, ça fait longtemps que je veux le lire.

Malice a dit…

@Sophie : L'essai nous donne un éclairage sur sa vie qui fut tout sauf... paisible.
Très romanesque. Le film "Out of Africa" a fait connaitre l'auteure tout comme le Festin de Babette.
Mais ces 2 films ont fait de l'ombre à la magnifique plume de Karen Blixen.
À la lecture de la Ferme Africaine, je n'avais jamais lu une écriture d'une grande invention ce fut un choc de LECTURE !!!

Joelle a dit…

Depuis le film, j'ai ce titre dans ma LAL car j'aime beaucoup lire les romans sur lesquels sont basés des films que j'ai apprécié. En général, cela ne peut être que mieux :)

Karine a dit…

J'ai récemment lu ce livre, pour lequel j'ai eu un véritable coup de coeur. La plume est tout simplement merveilleuse! J'avoue par contre avoir beaucoup aimé le film (wow, la musique, là-dedans!) et l'avoir vu plusieurs fois! Les paysages m'avaient fait rêver! Mais le livre est, à mon avis, 100 fois mieux!

Schlabaya a dit…

Tu as peut-être lu ses autres écrits depuis ? J'ai aimé aussi ce livre, pas vu encore le film mais je sais d'avance qu'il me décevra. L'histoire d'amour entre elle et Denys n'est pas le sujet de son récit, elle nous parle essentiellement de sa passio pour l'Afrique !