Pages

mercredi 21 décembre 2011

LEWIS CARROLL : Isa visite oxford ( Isa Bowman)



Phoebe Carlo
Lewis Carroll un passionné de théâtre, il va contribuer à l'adaptation d'Alice au Pays des merveilles et à De l'autre côté du miroir pour  scène. Le  dramaturge est Savile Clarke, il adapte ces deux contes. Alice in Wonderland, pièce en deux actes, mise en musique par Walter Slaughter, est joué pour la première fois le 23 décembre 1886 au théâtre « Prince of Wales » de Londres. Lewis Carroll assiste à de nombreuses reprises aux représentations dont les costumes sont directement inspirés par les illustrations de Tenniel. L’actrice, Phoebe Carlo, « amie-enfant » de Carroll, incarne Alice avec succès.
 Avant qu'Isa Bowman interprète Alice à la scène il l'invite à Oxford l'été 1888. La pièce sera montée à nouveau, en 1888, au Globe Theatre,  le 26 décembre avec Isa Bowman, autre « amie-enfant » de Lewis Carroll, dans le rôle d’Alice.
Un rôle assez lourd pour une enfant elle n'a pas moins de
Isa Bowman
275 répliques. En plus elle chante, se fut son point faible alors Lewis Carroll lui paye des leçons de chant avec Victoria de Bunsen (par la même occasion c'est grâce à elle qu'il rencontra la comédienne Ellen Terry). Après Alice Lidell, Isa Bowman est proche de Lewis Carroll. Un an après sa mort, elle a fait paraître un livre intitulé " Lewis Carroll as I knew him" 1899. La première fois qu'elle rencontra Lewis Carroll s'est en 1887, elle a douze ans. c'est déjà une actrice.  C'est le début d'une longue amitié, Isa l'appellera Oncle Charles, elle est restée proche de lui jusqu'à sa mort tout comme Gertrude Chatawy (la dédicataire de La Chasse au Snark). Isa Bowman ainsi que ses sœur  sont des acteurs enfants ( Nellie, Maggie, Emmie) et son petit frère Charlie. Nellie connaîtra le plus grand succès en jouant au théâtre Peter Pan en 1906 (source note d'Alexandre Révérend dans Isa visite à Oxford)

* Dans son journal (Lewis Carroll édition Bouquin)
" Isa fait une Alice délicieuse, et Emmie est merveilleuse en loir et en deuxième fantôme quand elle chante une poésie et danse le hornpipe des marins."


" Lewis Carroll aimait la compagnie des petites filles. Les petites filles aimaient sa compagnie. Elles ont raconté et publié leurs souvenirs. Si l'on n'y trouve aucun témoignage"embarrassé", ces réminiscences évoquent, en revanche, le souvenir d'une des plus belles périodes de leur enfance."

Traduit par Alexandre Révérend
Illustration Catherine Dubreuil

C'est un texte que je possède depuis fort longtemps que j'ai lu aussi il y au certain temps, il date de 1988. Mais, j'ai eu envie de le relire.
Durant l'été 1888, Isa (Isa Bowman) se rend à Oxford chez "un vieux vieux vieux monsieur, et qu'il l'a invitée, pense-t-elle, pour aller avec lui, quelque part ou ailleurs, elle ne sait plus où." Avant, elle va voir avec ce vieux vieux vieux monsieur  ( V.V.M ) le Petit Lord Fauntleroy avec Vera Beringer ( elle fut pressentie pour le rôle d'Alice au théâtre.). Son séjour à Oxford dure quatre jours, elle visite musées  et les collèges universitaires, promenades dans les parcs, thé chez des amis. Charles Dodgson (Lewis Carroll) est professeur de mathématiques à Christ Church. La complicité qu'il entretient avec ces jeunes filles est très mal vu de ses collègues professeurs. Alors, si par malheur il rencontre l'un d'eux, il perd tous ses moyens, il se sent intimidé et bégaie.
Ce petit texte est délicieux, c'est un témoignage des amitiés enfantines de Lewis Carroll.  C'est un petit texte charmant, féerique, plein de fraîcheur et les illustrations sont d'une grande finesse et subtil. Il est suivit par du manuscrit original de Lewis Carroll.

" Ensuite, ils se sont rendus en tram' dans un autre quartier d'Oxford, chez une certaine Mme Jeanne et sa très jeune petite-fille, "Noëlle", baptisée ainsi car elle est né le jour de Noël. ("Noël " est le mot français pour "Christmas".) Ils y ont bu tant de thé que, à la fin Isa s'était presque changée ne théière."

Lu dans le cadre du mois anglais :  Lou, Titine et Cryssilda



3 commentaires:

maggie a dit…

Quelle histoire ! C'est passionnant ! J'ai eu ma période Lewis Carroll ! J'adore toute son oeuvre et ces témoignages ont l'air tout aussi passionnant...

Lily a dit…

Une petite merveille que je ne connaissais pas, merci Alice !
Joyeuses fêtes de Noël !

Malice a dit…

@ Maggie : Oui nous sommes bien d'accord ;-)
@ Lily : Tout à fait remarquable ;-)