Pages

jeudi 20 août 2015

JONATHAN COE : Testament à l'anglaise

Traduit par Jean Pavans

" Oh, c'est un film stupide. Il raconte l'histoire d'une riche famille qui se réunit dans une grand maison de campagne pour la lecture d'un testament, et dont tous les membres sont supprimés l'un après l'autre."

C'est une saga sur une famille qui occupe tous les postes-clés dans l'Angleterre de Mrs Thatcher.
 Thomas le banquier voyeur, Henry le politicien, Hillary et Roddy, le vernis culturel; Dorothy la femme d'affaire impitoyables, elle empoisonne  les hommes et les  animaux pour construire son empire agro-alimentaire...  Lles Winshaw sont impliqués partout où il est possible d'acquérir pouvoir et argent. Face à eux, des gens ordinaires : Michael l'écrivain, Phoebe l'artiste devenue infirmière, Fiona la charmante voisine de Michael , Graham  le cinéaste qui risque sa vie en tentant de dénoncer les menées des Winshaw, Findley Onynx le vieux détective ... 

"-Quoi, Mr Owen ! s'écria Tabitha en posant ses aiguilles et en applaudissant de joie. Je me demandais si vous pourriez venir. J'avais tellement envie de vous rencontrer. Bien sûr, j'ai lu votre livre ; notre éditeur me l'a envoyé, comme vous savez ; et je l'ai lu avec le plus grand intérêt, je dois dire."
Ce roman se déroule entre 1940 et 1990, il développe l'enquête menée par Michael Owen, sur cette famille Winshaw, une des premières fortunes d'Angleterre dont les membres n'ont en commun que la soif du pouvoir et de l'argent.


Un roman jouissif !!!! Un livre vertigineux, un grand roman un régal de lecture. J'aime beaucoup chez J.Coe la construction de ses romans qui sont la plus part très cinématographique.  






Enregistrer un commentaire