Pages

samedi 21 juin 2008

SYLVAIN TRUDEL : Du mercure sous la langue


J'ai découvert ce livre en 2005 après la lecture du Jour des Corneils de Jean François Beauchemin. Et je n'avais pas accroché réellement avec ce court texte assez dur ! Mais Sylvain Trudel est l'un des écrivain québécois les plus doués de sa génération.
En 2007, il a remporté le prix le plus prestigieux, le plus honorifique du Canada (me semble t-il) : Le Prix du Gouverneur général, catégorie romans et nouvelles, pour La mer de la Tranquillité.
Du mercure sous la langue en 2002 a reçu le Prix des libraires.
En 2004, il a reçu le prix Saint-Exupéry (prix a son image me semble t-il ?) catégorie francophonie, à Paris, pour l'ensemble de son œuvre.
J'ai lu de cet auteur : Le souffle de l'Harmattan (une merveille) et la mer de la tranquillité.
C'est grâce à TS de Fabrice Vigne que je suis entrain de lire que j'ai eu envie de me replonger dans ce court texte poignant et d'une écriture magnifique. C'est un long monologue de Frédéric est un adolescent de seize ans. Il est atteint d'un cancer à la hanche. Il sait qu'il en a plus pour longtemps. À l'hôpital, il est entouré d'autres adolescents comme lui , Louis, Marie-Lou . La fin est proche pour Frédéric, mais c'est un garçon courageux .
Il est question de la religion qu'il rejette, violemment par déception.
" Pour moi, grand maman, ton bon Dieu est un pauvre malade mental qui s'est inventé un fils condamné à moisir dans l'impuissance de l'enfance, à renaître éternellement dans la paille dorée qu'on prend pour des rayons d'espoir" p59 et aussi "Mais c'est rien, c'est rien, ça doit être moi qui comprends rien comme à l'accoutumée, et puis c'est toi que j'aime par-dessus tout, grand-maman Emilia, je t'aime par dessus Dieu qui n'a aucune importance, et je te remercie d'être la seule qui comprend ma passion, qui demande toujours à lire mes poèmes même si peut-être tu les trouves insignifiants."


Il évoque
la vie, la mort, sa famille, l' amour, sur la société. Sylvain Trudel a une passion pour les mots, il aime écrire des poèmes sous le pseudonyme "poète Métastase" . "Je suis le poète Métastase et je suis très connu dans ma famille " Sylvain Trudel est le roi pour les très belles expressions ( déjà dans le Souffle de l'harmattan "un poupon tout fait d'avance " j'adore ) :
" L' essence de la vie, c'est la vanille"
Ce court roman est un long monologue, un message d'amour et de générosité.
Ce livre n'est pas désespérant, sinistre, mais un magnifique hymne à la vie remplit de poésie. L'écriture est attachante et poignante.
Un très beau petit livre, émouvant un très beau travail sur la langue comme souvent chez les auteurs francophones. Les petits livres ne sont pas forcément des livres qui se lisent vite ! et celui là en est l'exemple, c'est ce qui fait sa force, c'est un petit bijoux . C'est un livre qui marque, qui est très fort. C'est un livre émouvant et percutant. Et c'est le premier livre des Allusifs a être sorti en poche chez 10/18 en 2005.


Je songe à un million de mystères, du mercure sous la langue, et je me demande : si je croquais le thermomètre, et si je buvais du mercurochrome, verrais-je l'autre côté des mondes ?

8 commentaires:

cathulu a dit…

ça me tente, je note ! les allusifs sont décidément un excellent maison d'édition ! :)

Florinette a dit…

Tout pareil que Cathulu, ce livre est vraiment très tentant !

Lou a dit…

Je ne sais pas si je peux être sensible à cette écriture mais vu ce que tu m'en as dit je suis curieuse et j'aimerais bien découvrir cet auteur... donc peut-être pour un prochain prêt si tu veux bien :o)

alain a dit…

J'ai aussi beaucoup aimé

Katell a dit…

Moi aussi, ce titre me tente bien. J'aime beaucoup cette maison d'édition qui sait proposer de bons auteurs et de belles histoires!

Romanza a dit…

Si ça te fait plaisir : http://plumedefeu.blogspot.com/2008/06/oy-oy-avis-la-population-bloguesque.html

Joelle a dit…

Encore un titre à rajouter à ma LAL et pourtant, je n'ai pas lu "Le souffle de l'Harmattan" (qui était déjà noté !)

Katell a dit…

Je viens de terminer mon billet: lecture impressionnante et d'une beauté intense! Un coup de poing littéraire.
J'ai vraiment adoré malgré l'émotion de chaque mot, de chaque phrase. Du grand art :-D