Pages

lundi 13 février 2012

ANN RADCLIFFE : Les Mystères de la forêt

Traduit par François Soulès et Pierre Arnaud


Les Mystères de la forêt se déroule en France au XVIII ième siècle. Un carrosse lancé à toute allure, dans la nuit, en pleine tempête, un couple, Pierre de La Motte" Pierre de La Motte était un gentilhomme issu d'une ancienne maison de France."  et sa femme Constance fuyant la justice, un arrêt devant une abbaye isolée sur la lande, occupée par des bandits tenant prisonnière une belle jeune fille d'une grande beauté  de dix neuf ans nommé Adeline. "Sa taille était de moyenne grandeur et modelée dans les plus élégants proportions. Ses cheveux étaient d'un noir foncé, ses yeux bleus conservaient toujours les mêmes attraits , soit lorsqu'ils pétillaient d'intelligence, soit lorsqu'ils languissaient de tendresse." Elle reçoit une éducation religieuse, orpheline elle est la fille unique du chevalier Louis de Saint-Pierre. Et elle refuse d'entrer au couvent c'est la raison de sa fuite. "Les esprits d'Adeline, n'étant plus soutenus par la conversations animée du marquis, tombèrent dans la langueur et, lorsqu'il fut parti, elle se promena  toute pensive dans la forêt." Nous sommes plongés en tant que lecteur dans une ambiance sombre et plein de mystères avec plein de suspense dans une abbaye en ruine. 
Les Mystères de la forêt s'ouvre vraiment sur cette ambiance gothique qui le situe dans la tradition du roman gothique tout comme justement  Pauline de Dumas. Ce roman est surtout proche d'Émile ou de l'éducation de Jean-Jacques Rousseau. Mon avis concernant ce roman d'Ann Radcliffe est le suivant : c'est le premier roman que je lis d'elle pour commencer. Je pensais en commençant ma lecture que j'allais être conquise, embarquée dans une histoire haletante. Et bien non, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce roman à m'intéresser à son contenue, je l'ai fait traîner. Donc, au final je n'ai pas été conquise et j'ai abandonné cette lecture que je reprendrai peut-être ! 
La préface de Pierre Arnaud est un complément passionnant sur la littérature au temps d'Ann Radcliffe. Voir ce billet ici en complément ainsi que de celui de Titine




Ann Radcliffe est née à Londres le 9 juillet 1764, d'origine modeste. Elle a lu bien sûr Shakespeare comme de nombreux auteurs anglais et Milton.  Par contre elle n'a aucune connaissance de latin et grec.  Son non de jeune fille est Ward et elle épouse William Radcliffe le 15 juillet 1787 à Bath.  Son mari est juriste et il a donné des informations sa femme pour l'écriture de Pierre de La Motte. Les Mystères de la forêt est son troisième roman publié en 1791. Elle appartenait à l'Église  d'Angleterre, elle était farouchement anticatholique. 

6 commentaires:

Titine a dit…

Je ne l'ai pas abandonné mais c'est vrai que c'est un peu longuet ! Je dois avouer avoir eu hâte de sortir de cette forêt ! Une lecture pas désagréable mais le genre gothique est un peu désuet.

melodie a dit…

J'avais noté le nom de l'auteure après avoir lu Northanger Abbey (on y fait beaucoup mention des Mystères d'Udolpho), mais là, disons qu'elle n'est plus une priorité ;-)

Malice a dit…

@ Titine : Je vois que tu es connaisseuse par rapport à moi.
@ Mélodie : En effet moi aussi j'ai été séduite par l'idée de lire des romans gothiques surtout après avoir lu Pauline de Dumas et le Janes Austen Northanger Abbey.

maggie a dit…

Je l'ai commencé mais pas terminé. Longuet ? Non, mais des personnages antipathique comme Adeline qui s'évanouit dès qu'un mot est prononcé !!!!

Lou a dit…

Ah j'hésite à le lire,je finirai par le faire mais pour l'instant les longueurs m'inquiètent et comme j'ai beaucoup de romans à lire, je n'en ai pas fait une priorité.

Joelle a dit…

Je ne connais que Les mystères d'Udolpho de cette auteure, et encore uniquement que de nom car le livre est dans ma PAL mais pas encore lu ! J'espère qu'il sera plus passionnant que celui que tu viens de lire ;)