Pages

dimanche 2 octobre 2011

KENNETH GRAHAME : Le Vent dans les saules

Traduit par Gérard Joulié - Préface d'Alberto Manguel

"- Derrière la Forêt sauvage, il y a le Vaste Monde, dit Mr Rat. Nous n'avons rien à y faire, ni vous ni moi. Je n'y suis jamais allé et je n'irais jamais et si vous avez deux sous de cervelle, vous ferez comme moi. Je vous prie de ne plus jamais m'en reparler."
Les aventures de quatre amis Mousquetaires pantouflards Mr Taupe, Mr Rat, Mr Blaireau et le Mr Crapaud. Ce célèbre roman anglais s'ouvre sur Mr Taupe, il  est casanier, il fait son ménage de printemps. Il rencontre Mr Rat, il se lie d'amitié. Ils partent en barque, ils  rendent visite à Mr Crapaud, ils découvrent sur la grande route une automobile.  Mr Crapaud est  un  prétentieux,  il est emprisonné pour vol, conduite dangereuse et impertinence envers la police rurale. Il va se retrouver en prison, il  s'en évade en se déguisant en blanchisseuse. Mr Taupe en compagnie de Mr Rat vont faire connaissance de Mr Blaireau dans les bois. Mr Blaireau est un solitaire, il vit en ermite. Un passage très poétique que j'apprécie beaucoup est le suivant. Par un jour d'hiver, Taupe se rend dans le Bois Sauvage, espérant ainsi rencontrer Blaireau. Mais il se perd dans le bois, il est  paniqué. Rat part alors à la recherche de Taupe, et finit par le retrouver, mais il commence alors à neiger et Rat ne se rappelle plus le chemin de retour. Ils arrivent à la maison de Blaireau. Ils est accueille avec chaleur et générosité chez lui dans son domicile spacieux et confortable. Il leurs offre un repas et des vêtements secs. J'aime pardessus tout le passage où chez Mr Taupe, des mulots viennent chanter des chants de Noël traditionnel ." Au mont où la porte  s'ouvrit, l'un des plus âgés, qui portait la lanterne, disait à ses camarades : " Attention, un, deux, trois !". Aussitôt ils entonnèrent, de leurs petites voix aiguës, un de ces chants que leurs ancêtres avaient composés par un de ces hivers où les champs étaient en friche et à moitié gelés et que la neige les retenait près du feu de cheminée." Un passage tout simplement adorable !
Mr Rat rend visite à son vieil ami Mr Loutre, son fils  Portly a disparu. Mr Rat et Mr Taupe partent à sa recherche. Le joueur de pipeau, le dieu Pan va les aider à trouver l'enfant disparu. " Portly s'éveilla avec un cri joyeux, gigotant de plaisir à la vue des amis de son père qui avaient été si souvent ses compagnons de jeu." Pan à l'époque de Kenneth Grahame était un personnage populaire dans la littérature britannique. Il était le protecteur des petit animaux.

C'est un roman sur l'amitié, sur les classes sociales. Kenneth Grahame nous décrit un paradis perdu celui de l'innocence, un hymne à la nature avant l'ère industriel. L'écriture est délicieuse et  raffinée.

L'ambiance est très anglo-saxone, ce charmant conte de malice "enfantine" me fait penser à d'autres albums anglais, un lien aussi avec l'univers douillet d'Arnold Lobel. Mais Alberto Manguel fait le rapprochement avec : Le bestiaire d'Ésope, de la Fontaine, d'Attar ou de Vercors, de Günter Grass ou de Colette, d'Orwell ou e Kipling.
Alberto Manguel nous dit que Kenneth Grahame a écrit :"Le vent dans les saules" pour son fils Mousse. Il fut décédé accidentellement. " Le ton, tendrement familier à l'oreille, évoque un passé jadis perdu, toujours vivant dans le mémoire (et sans cesse ravivé par la lecture), voué à l'éternelle jeunesse puisque la mort l'aura empêché de vieillir."

Voir le billet de Titine


2 commentaires:

Joelle a dit…

Je sais que j'ai ce titre dans ma PAL mais sous forme de beau livre illustré ! Du coup, je ne sais pas trop si c'est l'intégrale du roman ! Mais je n'avais pas pu résister à la beauté de ce livre/album et c'était l'occasion de découvrir ce classique anglais !

Schlabaya a dit…

Un très beau roman jeunesse, que je n'ai découvert qu'à l'âge adulte, après avoir lu les BD de Michel Plessix. Mes pirates aiment bien le dessin animé qui en a été fait !