Pages

dimanche 27 décembre 2015

Guy de MAUPASSANT : La maison Tellier - Boule de suif


La Maison Tellier 

" La maison était familiale, toute petite, peinte en jaune à l'encoignure d'une derrière l'église Saint-Etienne ; et, par les fenêtres, on apercevait le bassin plein de navires qu'on déchargeait, le grand marais salant appelé "la Retenue" et dernière, la côte de al Vierge avec sa vieille chapelle toute grise."

C'est la maison close tenue par Madame Tellier. Elle est « fermée pour cause de première communion »au grand dam des habitués. "Les communiants sortaient des portes, allaient vers le bâtiment communal qui contenait les deux écoles et la mairie, et situé tout au bout du pays, tandis que la "maison de Dieu" occupait l'autre bout. "
 Après un voyage en chemin de fer assez cocassse, les pensionnaires de la maison Tellier  assistent à la cérémonie. Elles sont émues par la communion de  Constance, nièce de Madame Tellier.
"Mais comme les larmes sont contagieuses, Madame , à son tour, sentit bientôt ses paupières humides, et , se tournant vers sa belle-sœur, elle vit que tout son banc pleurait aussi."Joseph Rivet, le frère de Mme Tellier, donne une fête en l'honneur de ces visiteuses  et. à la fin des festivités, éméché, il cherche à obtenir plus… au grand dam de sa sœur. " L'établissement Tellier avait un air de fête. Au rez-de-chaussée les voix tapageuses des hommes du port faisaient un assourdissant vacarme. "
Une très belle nouvelle très agréable à lire pour sa légèreté et  sa gravité à la fois ! 

Film de Marcel Ophuls : Le Plaisir
Marcel Ophuls a signé une très belle adaptation de cette nouvelles de Maupassant dans son film intitulé le Plaisir. Avec une magnifique distribution, entre autre Madeleine Renaud : Julia Tellier - Jean Gabin : Joseph Rivet le frère de Julia, Mme Rosa : la charmante Danielle Darieux. 

Boule de Suif  

Est une prostituée au grand cœur. "La femme, une de celles appelées galantes, était célèbre par son embonpoint précoce qui lui avait valu le surnom de Boule de Suif. Petite, ronde de partout, grasse à lard, avec une peau luisante et tendue, une gorge énorme qui saillait sous sa robe, elle restait cependant appétissante et courue, tant sa fraîcheur faisait plaisir à voir." 
 Durant la guerre franco-prussienne, la ville de Rouen est envahie par les Prussiens pendant l'hiver. Pour fuir l'occupation, dix personnes prennent la diligence de Dieppe : un couple de commerçants, un couple de bourgeois, un couple de nobles, deux religieuses, un démocrate et enfin la jeune Boule de suif. 
Le voyage est difficile : les voyageurs ont faim.  Il se trouve que la seule personne qui est pensée à apporter à manger c'est Boule de Suif.  Les voyageurs  de grand bourgeois bien hypocrite,  ne font pas de simagrées quand Boule de Suif propose de partager son généreux repas. 
"Tous les regards étaient tendus vers elle. Puis l'odeur se répandit, élargissant les narines, faisant venir aux bouches une salive abondante avec une contraction douloureuse de la mâchoire sous les oreilles." Ils font un arrêt la nuit dans une auberge  occupée par les Prussiens. Le lendemain, ils ne peuvent pas partir, l'officier prussien exerce un chantage. 



Boule de Suif adaptation de Christian Jacque et dans le rôle de Boule de Suif la très belle et élégante Michine Presle dans ce film l'on retrouve une autre nouvelle de Maupassant 

"Melle Fifi"
Cinq officiers prussiens désœuvrés font venir des prostituées pour se divertir. L’un d’eux, le petit blondin (Mademoiselle Fifi), insulte la France et maltraite Rachel. La prostituée patriote va se défendre et elle arrive à s'échapper.


1 commentaire:

maggie a dit…

J'ai relu toutes les nouvelles de Maupassant il y a deux ans. Celles-ci ne sont pas mes préférées mais j'aime beaucoup comment en quelques pages, Maupassant arrive à montrer les caractères des personnages... J'aime beaucoup son style de nouvelliste mais je préfère son roman Bel-Ami