Pages

samedi 24 octobre 2015

LOUISE MICHEL et le téléfilm de Sólveig Anspach



Sylvie Testud : Louise Michel
Nathalie Boutefeu : Nathalie Lemel
Alexandre Steiger : Charles Malato
Bernard Blancan : Henri Rochefort
Augustin Watreng : Daoumi
Eric Caruso : Grippart
Jean-Paul Smadja : Gauthier de la Richerie
Pierre Deladonchamps : Henri Bauer
Coralie André : Adèle Desfossés
Magali Vuillemot : Marie Schmidt
Anne Marquis : Lucie Leblanc
Jean-Luc Gaget : père Bénart
Victor Schlegel : Philippe Leblanc

Après avoir lu le petit roman jeunesse le Temps des cerises, j'ai voulu en savoir plus sur Louise Michel. Et le hasard, ma permis de voir ce film, qui est la suite de mon roman. 

Le téléfilm retrace les sept années de déportation de Louise Michel en Nouvelle-Calédonie après sa participation à la Commune de Paris. Un très beau film sobre et attachant, il permet de connaître un moment important dans la vie de Louis Michel. 

 Après avoir vu ce film, j'ai eu envie de ressortir ce petit livre que mon amie Véronique m'avait offert quand elle vivait à Nouméa en Nouvelle Calédonie. 
Ce petit livre est une trace, un témoignage concernant la vie des canaques. Louise Michel était du côté des opprimés. "Une vie pour l'égalité" est en quelque sorte sa devise. 
Elle est née le 29 mai 1830, elle est l'unique enfant de Marianne Michel. Elle décide de devenir institutrice. Elle enseignera. Elle commence à s'engager activement  pour la démocratie et l'égalité d'instruction et de salaire, à partir De 1857. 
1870 la guerre franco-prussienne éclate . Louise Michel rencontre Victor Hugo. L'année après c'est la Commune de Paris, elle se bat et s'engage dans l'union des femmes pour la défense de Paris et des soins aux blessés. Elle est arrêté et condamnée pour la Nouvelle Calédonie avec Rochefort, Pain, Gosset etc .. Elle se consacre à l'observation de la faune et la flore calédoniennes. Elle s'attache à comprendre les Canaques  et à apprendre leurs langues . 
1878, elle apporte son soutien moral  à la révolte canaque.  Elle rentre en France le 4 septembre 1880. Et à son retour en Europe, elle  va colporter le message de l'égalité , elle donne des conférence socialiste et communiste. Elle séjourne fréquemment à Londres en 1897- 1898, elle soutient aussi les espagnol et les russes anarchistes. Elle décède en 1905 à Marseille. 

    2 commentaires:

    Wictoria Wentworth a dit…

    un destin formidable !

    Malice a dit…

    Oui et une personnalité qui est assez méconnue, malgré tout !