Pages

dimanche 5 juillet 2015

Daphné du Maurier : Ma cousine Rachel

Traduit par Denise Van Moppès

"" Pour l'amour de Dieu, viens vite. Elle a enfin raison de moi, Rachel mon tourment. Si tu tardes, il sera trop tard. Ambroise.""
Philip y a été élevé par son cousin Ambroise depuis la mort de ses parents.Lors d'un séjour à Florence, Ambroise rencontre Rachel, une lointaine cousine. Tombé fou amoureux, il l'épouse dans la foulée et s'installe en Italie. Quelques temps plus tard, Philip reçoit une lettre d'Ambroise lui indiquant qu'il soupçonne sa femme de vouloir l'empoisonner.  il se rend à Florence et découvre que son parent est décédé, étrangement Rachel est absente .Il va faire connaissance de Rachel au manoir en Angleterre…

Ce roman est un huis clos entre un richissime rentier, naïf, et une femme manipulatrice. Roman qui me déçoit, aucun des deux n'est attachant. Philip, le narrateur est assez agaçant par moment. J'ai trouvé que le roman se traîne en longueur. Malgré tout c'est un roman qui est bien construit, les personnages sont bien campés mais je n'ai pas été séduite par cette histoire. 
Ce roman est très en dessous de Rebecca selon moi !

3 commentaires:

maggie a dit…

Je comprends ! Après la lecture de Rebecca, difficile de trouver d'autres romans aussi bons dans le même style. Il y a ses nouvelles dans le recueil "les oiseaux" et l'auberge de la jamaique que j'avais beaucoup aimés mais qui sont très différents de Rebecca. Je lirai peut-être celui-ci si j'en ai l'occasion mais j'avoue que je suis refroidie depuis mon abandon du bouc émissaire.

Karine:) a dit…

J'ai lu Rébecca il y a des années donc je ne compare pas.. mais j'ai adoooré celui-ci. J'ai trouvé ça tellement grrrr... Et j'aime beaucoup le personnage de Rachel même si non, elle n'est pas précisément attachante!

FondantGrignote a dit…

Oh, j'avais beaucoup aimé... cette tension constante, et puis les 2 cadres, italien et anglais. Une auteure que je me plais à découvrir, c'est certain !! Bon début d'été :-)