Pages

jeudi 26 février 2015

GABRIEL JOSIPOVICI : GOLDBERG : VARIATIONS

Traduit par Bernard Hœpffner

"Nous nous étions arrêtés à Berne, où je voulais aller voir les Kleee et, tout particulièrement, une de ces extraordinaires œuvres de la dernière année de Klee, Wander-Artist, de 1940, une peinture grossièrement gribouillée sur du papier brouillon collé sur carton, 31x 29 cm, montrant une figure marchant à grandes enjambées de gauche à droite sur un fond rouge, le bras droit pour saluer, et le bras gauche pendant tristement sur le genou, le visage (deux taches noires dans un cercle noir peint à la va-vite;"


Le premier livre de Gabriel Josipovici que j'ai lu c'est "Tout passe"Dans ce roman dont le principe narratif est inspiré des Variations Goldberg de Bach.

Dans l'Angleterre georgienne, Thomas Westfield, un gentilhomme anglais insomniaque, il a dans un premier temps essayé la musique au clavecin,mais cela n'a pas marché. Alors il décide d'engager un écrivain juif, Goldberg, afin qu'il lui fasse la lecture pour l'endormir. Puis, l'écrivain va écrire lui-même un roman pour endormir Westfield. Ce texte est composé de trente pièces comme les Variations Goldberg de Bach qui se répondent.  L' auteur fait fuguer, en trente chapitres qui sont autant de variations stylistiques, Goldberg lui-même et des thèmes qui lui sont chers.
"- Mais qu'est-ce qu'une fugue ? dit-il. Etymologiquement c'est un envol, une fuite bien sûr. Et s'il y a fuite, c'est qu'il y a un fuyard et un poursuivant. Quand l'un est identique à l'autre, nous avons la base de l'art musical de la fugue, qui est le canon. "
"Goldberg : Variations" est une œuvre originale, à l'écriture fluide et musicale, mais c'est tout de même un roman curieux, cérébral.  D'ailleurs, est ce un roman ? Je ne le crois pas, car c'est selon moi une œuvre littéraire   énigmatique.   J 'ai apprécié certains passages plus que d'autres. J'ai été très sensible et les premiers chapitre sont accrocheurs nous embarquent dans une histoire romanesque puis au fil des pages, l'auteur part dans différentes directions.
"Je n'avais pas vraiment pensé, en acceptant cette commande, que cela se passerait ainsi. J'imaginais que je lui ferais la lecture d'après un des nombreux livres que j'avais apportés et que pendant que je lisais il perdrait le contrôle qu'il avait sur la réalité présente, pénétrerait dans le monde de mon histoire, puis se laisserait aller peu à peu vers le sommeil."

Au final, j'ai été déconcerté par ces " Goldberg : Variation", j'étais au départ tellement enthousiaste de découvrir cet ouvrage de Gabriel Josipovici. 
Nancy Huston avant Gabriel Josipovici avait été inspiré par Bach pour son premier roman intitulé "Les variations Goldberg". 
Concernant l'œuvre de  Paul Klee je ne connaissais pas du tout ce tableau que l'on voit sur la couverture Wander- Artists (1940). Par contre, je connais un tableau de Paul Klee semblable  (grâce à une amie qui m'a envoyé une carte postale de Paul Klee) "Schlosser "de 1940 aussi !


En complément pour sa sortie en France au mois de septembre 2014, Gabriel Josipovici a été invité à librairie Charybde. 


Merci à Masse Critique de m'avoir permis de découvrir ce  livre  de Gabriel Josipovici ! 

Aucun commentaire: