Pages

samedi 28 février 2015

ANTON TCHEKHOV : IVANOV

Durant mes vacances de Février je suis allée voir cette pièce " Ivanov" Tchekhov à l'Odéon mis en scène de Luc Bondy. 
1887 : Ivanov 

La distribution de dix-huit comédiens est excellente : 

- Marina Hands : Anna 
- Michal Lescot : Ivanov 
- Victoire Dubois : Sacha
- Marcel Bozonnet : Un excellent Lebedev, j'ai été particulièrement sensible à sa prestation. 
-  Ariel Garcia Valdes :  comte Chabelski
 Marie Vialle, très juste et drôle en Babakina
Christiane Cohendy, pétillante d’humour en Zinaïda Savichna, propriétaire terrienne aussi riche que radine


" Je suis une sorte d'Hamlet, un homme de trop."



C'est la deuxième pièce de Tchekhov après " Platanov" il a 27 ans, c'est la première pièce de lui qui sera monté de son vivant.  Cette pièce est première pièce, créée en 1887. Il la reprend deux ans plus tard. Ivanov est une pièce en quatre actes et se situe en  Russie de la fin du XIXème siècle. 
 Ivanov, 45 ans, est un homme désespéré, brisé, il est couvert de dette. Il est marié à Anna Petrovna , femme malade, elle est atteinte de la tuberculose. Elle est  juive née Sarah Abramson. Ivanov va délaisser sa femme pour allé chez les Lebedev. La jeune Sacha est follement amoureuse d'Ivanov. L'on s'ennuie beaucoup, l'on boit aussi pas mal de vodka. Les Lebedev sont profondément antisémite, ils refusent la venue d'Anna dans leur maison. Après la mort de sa femme, Ivanov va se marier avec Sacha la fille de Zinaïda et Lebedev, mais il n'en peut plus et il met fin à ses jours. 
J'ai beaucoup aimé cette mise en scène, j'ai été sous le charme de cette pièce, je ne me suis ennuyée à aucun moment. J'ai aimé le décor "cosy" signé Richard Peduzzi, j'ai trouvé la scène de la noce très réussie et un moment fort de la pièce. J'ai beaucoup d'admiration pour l'œuvre de Tchekhov voir ici

2 commentaires:

Philisine Cave a dit…

Je vais aller voir Platonov bientôt au théâtre : on verra bien ! Bises

Philisine Cave a dit…

finalement c'est mon frangin qui prend ma place : du coup pas de Platonov pour moi cette année !