Pages

dimanche 23 novembre 2014

Nelly Kaprièlian : Le manteau de Greta Garbo

Rentrée littéraire - Premier Roman

L'intérêt que je porte à cet ouvrage est l'originalité et la réflexion autour du vêtement, sur le vêtement. Ce qui devait être un essai à l'origine s’est peu à peu mué en en fiction , une réflexion sur son moi profond. Mais aussi, le regard de l'autre a son importance, sur la façon que l'on porte un vêtement. 

" Après la mort de Garbo, sa garde robe était devenue l'ultime corps qui attesterait de ce que fut vraiment,le premier. Le duplicata de son corps réel - son ombre matérialisée. "
En décembre 2012, la garde-robe de l’icône la plus secrète de l’histoire du cinéma a été exposée durant trois jours, puis vendue aux enchères à Los Angeles.  Nelly Kaprièlian a assisté à cette vent e aux enchère et elle est revenue avec un vêtement le manteau rouge qui a appartenu à la star.  " Garbo s'était servi du cinéma comme d'un miroir pour se dédoubler." Pourquoi Greta Garbo achetait-elle des centaines de robes alors qu’elle n’en portait aucune, ne se sentant bien que dans des tenues masculines ?
Une très belle analyse du mythe Garbo que j'ai trouvé très intéressant. Dans un premier temps, 
j' ai trouvé que c'était original comme ouvrage de nous questionner sur nous même sur notre façon de nous habiller chaque matinPorter un vêtement s'est jouer avec les masques, fabriquer des identités propres. 
Mais malheureusement, j'ai vite décroché, car il n'y a pas véritablement de fil conducteur, mais plutôt une accumulation de portraits et de références à la mode, ou bien à la signification de porter un vêtement. Le côté fourre-tout m'a terriblement agaçée. Je n'ai pas été convaincue par ce premier roman. 
Mon avis rejoint celui de Mango : "Beaucoup de ces passages sont intéressants en eux-mêmes mais la lecture de l’ensemble m’a paru très fatigante."



3 commentaires:

Mangolila a dit…

Nous sommes en accord complet sur ce livre qui pour moi n'a rien du "roman" annoncé. Est-ce même un essai? Je n'en ai pas eu l'impression! C'est un peu du n'importe quoi et je le ressens comme un travail inachevé! Je ne le recommanderais sûrement pas à mes meilleurs amis!

Anis a dit…

Dommage car c'est effectivement un thème intéressant.

Titine a dit…

Le mélange entre essai et autofiction ne m'a pas du tout dérangé et j'ai beaucoup apprécié les différents niveaux de réflexion sur le vêtement.