Pages

mercredi 22 octobre 2014

PATRICK MODIANO : Le Livret de Famille

 "Je descendis l'escalier de l'hôpital, en feuilletant un petit cahier à couverture de cuir rouge, le : "Livret de Famille". Ce titre m'inspirait un intérêt respectueux comme celui que j'éprouve pour tous les papiers officiels, diplômes, actes notariés, arbres généalogiques, cadastres, parchemins, pedigrees..." 

 Modiano se livre, se dévoile, à visage découvert, sous la forme d'épisodes indépendants les uns des autres, provenant de différentes époques de sa vie : la naissance de sa fille, la rencontre d'une connaissance de son père, les débuts de sa mère au cinéma, le tournage d'un film dont il a écrit le scénario... A la fois,  à visage découvert, mais flou comme peut l'être la mémoire, on reconnaît tout de même l'écrivain. 
  Les souvenirs sont souvent réels comme celui de la naissance de sa fille, parfois un peu ambigus.  Livret de famille est composé de quinze anecdotes, formant un chapitre il n’y a pas de logique de type chronologique. Ce roman de Modiano est assez semblable à Pedigree.   C'est toujours la même histoire, aller à la rencontre de  ses origines et son identité dans un monde fuyant . 

« J'ai l'impression que le Paris de mes livres est complètement intérieur, imaginaire. Les lieux réels, ceux d'aujourd'hui, sont vides de ce que je leur prête dans mes romans. Ils sont devenus des lieux uniquement liés à des choses très précises dans mon esprit » confie-t-il à un journaliste. 

Lire un roman  de Modiano c'est se perdre dans les rue de Paris, c'est une petite musique que moi en tout cas j'aime lire et relire. 

Enregistrer un commentaire