Pages

mardi 28 octobre 2014

François TRUFFAUT : Jules et Jim

Photographie : Raoul Coutard
Scénario : François Truffaut, Jean Gruault
d'après le roman de : Henri-Pierre Roché
Musique : Georges Delerue - La chanson le Tourbillon est de Rezvani

Jeanne Moreau,Oskar Werner, Henri Serre,Vanna Urbino, Serge Rezvani, Anny Nelsen,Sabine Haudepin, Marie Dubois



 A Paris en 1912, Jules, allemand et Jim, français, tous deux écrivains, amoureux de la littérature ils s'éprennent de la même femme, Catherine, qui a le même sourire qu'une statue qui les a ébloui en Grèce.  Jules  épouse Catherine, ils sont parent d'une petite  Sabine. La guerre les sépare.
Ils se retrouvent en 1918, Jim vient les voir en Allemagne, dans leur chalet et il  s'aperçoit que Jules et Catherine ne s'aiment plus. Jules et Jim ont une passion ils adorent jouer aux dominos. Ils vivent tous ensemble un amour libre loin des conventions morales, un couple à trois est né.



Catherine devient la maîtresse de Jim, désire un enfant de lui. Jules accepte le divorce, mais Catherine apprend que Jim a une maîtresse et, pour le faire souffrir, renoue avec un ancien amant. Ils rentrent en France, mais ne peuvent avoir d'enfant. Jim décide d'épouser Gilberte. La fin est tragique elle fait penser à la mort d'Isora Ducan. 


Dans Jules et Jim, l'on attribue à Oscar Wilde la phrase : "Mon Dieu, épargnez moi les douleurs physiques; les douleurs morales, je m'en charge..." 
Est ce que c'est véritablement une citation d'Oscar Wilde ?

Après quelques recherches ils sembleraient que non. la citation d'origine, attribuée tantôt à
Chamfort, tantôt à Tristan Bernard, serait :

"Mon Dieu, préservez moi des douleurs physiques, je m'arrangerai avec les douleurs morales."
Le début c'est la légèreté l'insouciance, arrive la Grande Guerre, et là le ton est plus grave. Mais, le film oscille sans cesse entre la légèreté et la tragédie. Le grand thème présent tout au long du film est la passion amoureuse : le tourbillon de l'amour. Dans sa mise en scène François Truffaut procède à un collage en insérant des images d'archives. Tous le film est hanté par deux pulsions très fortes celle de la vie et la mort. Truffaut a réalisé un film sur le triangle amoureux qui sera souvent repris que cela soit au cinéma ou en littérature.

C'est vraiment un très beau film romanesque que j'ai revu avec un grand plaisir. 


L'importance de la correspondance chez Truffaut, elle revient souvent dans ses films. Dans "Jules et Jim" Catherine et Jim s'échange des lettre. Les livres ont leur importance dans l'univers de Truffaut là c'est la monté du nazisme et l'on brûle les livres en Allemagne.

Marie Dubois décédée il y a peu, a qu'un petit rôle dans ce film de François Truffaut mais ces deux apparitions avec la cigarette sont épatantes.




3 commentaires:

Cristie a dit…

Je ne l'ai toujours pas vu mais une bonne idée de prochain film à voir !

Titine a dit…

C'est effectivement toujours un grand plaisir de revoir ce film, l'un des plus beaux de Truffaut.

Malice a dit…

@ Cristie : Un grand Classisque !!!!
@Titine : Tout à fait !!!