Pages

samedi 5 juillet 2014

IAN MCEWAN : Opération Sweet Tooth

France Camus -Pichon

" Les femmes sont-elles vraiment incapables de séparer vie professionnelle et vie privée ? J'essaie de t'aider Serena. Tu ne m'écoute pas. Je vais formuler les choses autrement. Dans ce métier, la frontière entre ce que les gens imagine et la réalité peut devenir extrêmement floue. D'ailleurs, cette frontière n'est qu'un espace gris, assez vaste pour qu'on s'y perde."
En Grande-Bretagne, au début des années 1970,  Serena Frome,  diplômée de Cambridge, belle et intelligente. Elle est la recrue idéale pour le MI5, la légendaire agence de renseignements anglaise. L'opération en question s'intitule Sweet Tooth et Serena, lectrice compulsive, semble être la candidate tout indiquée pour infiltrer l'univers de Tom Haley, un jeune auteur prometteur. Tout d'abord, elle tombe amoureuse de ses nouvelles. Puis c'est de l'homme qu'elle s'éprend, faisant de lui l'autre personnage central de cette histoire. "La force de la nouvelle résidait ailleurs. Allongée dans le noir, attendant le sommeil, je croyait saisir quelque chose du processus de  création. En tant que lectrice, très grande lectrice, pour moi celui-ci allait de soi, je ne m'en préoccupais jamais . On tirait un livre d'une étagère et l'on découvrait un mon monde inventé, habité aussi évident que celui dans lequel on vivait."

Le romancier souligne l'influence de la littérature sur nos existences, pour le plus grand plaisir du lecteur, qui finira par comprendre que toute cette histoire était avant tout... un grand roman d'amour, d'espionnage, d'initiation, en un mot un roman d'une grande richesse. Pour ma part j'ai mis un petit bout de temps à véritablement rentrer dans le roman. C'est le bémol que je ferai, mais une fois que l'on est véritablement installé ce roman est un véritable bonheur de lecture. Certes aucun personnage n'est particulièrement sympathique. Mais, il se dégage une belle ambiance  romanesque magnifique et le dernier chapitre est magistral  !  Pour ma part, je rapprocherai ce roman à Expiation  (la manipulation et le mensonge est au centre du roman  aussi )  que j'avais adoré, par contre j'ai détesté Samedi (je n'ai pas fait de chronique car j'avais été passablement agacé par ce roman), avis mitigé pour Sur la plage de Chesil et le Jardin de Ciment.


En complément chez Khatel

1 commentaire:

Noukette a dit…

Un auteur que je ne connais toujours pas ! A découvrir donc !