Pages

vendredi 27 juin 2014

BARBARA PYM : Une demoiselle comme il faut

Traduit par Martine Béquié

Ianthe, bientôt trente ans, séduisante, intelligente et élégante, n'a toujours pas trouvé de mari. Quand un jeune homme s'intéresse enfin à elle, les demandes en mariages s'enchaînent subitement. De son côté, Pénélope, jeune beatnik au visage préraphaélite, attend désespérément l'âme sœur. Quant aux voisins, ils papotent et traficotent, entre ventes de charité et voyage à Rome. C'est dans la banlieue nord de Londres que l'auteur situe sa cohorte de personnages aussi curieux qu'attachant : pasteurs, vicaires, vieilles filles, fonctionnaires, tous dépeints avec tendresse et ironie. 
" Barbara Pym n'ignore pas que les hommes ne cherchent qu'une chose et les femmes une autre. Mais après tout, le thé aussi est divisé : thé de Chine ou thé des Indes, avec ou sans lait, avec ou sans sucre. Et tout cela a exactement la même importance. "
Il y a quelques temps j'avais lu un roman de Barbara Pym  "Quatuor" et je n'avais pas été très enthousiaste par ma lecture. Donc, avec ce titre là " Une demoiselle comme il faut", j'ai apprécié  tout de même cette lecture désuète.  A ma lecture j'ai pensé à d'autres lectures sur le même thème le contraste entre l'Italie et l'Angleterre . Je pense à "Avril enchanté" d'Elisabeth Von Armin et  " Vue sur l'Arno" d'E.M Forster. L'univers de Barbara Pym est riche et tout en finesse. Le mariage est le thème qui prédomine dans ce roman. Il ne se passe pas grand chose, Barbara Pym nous décrit le quotidien de ses personnages. De ce faite l'anthropologue est un fin observateur de cette société anglaise. " Et comment Ruppet savait-il toutes ces choses sur Sophia ? se demanda -t-elle. Etait-ce parce qu'il était anthropologue et avait l'habitude d'observer les gens ?"

Complément un très bon billet ici

Aucun commentaire: