Pages

vendredi 9 mai 2014

JONATHAN COE : La Maison du sommeil

Prix Médicis étranger en 1995

Ce roman se déroule en1984 dans les chapitres impairs et en 1996 dans les chapitres pairs. On y retrouve les mêmes personnages avec douze ans de décalage. Ils se sont tous croisés dans l'impressionnante bâtisse d'Ashdown perchée en haut d'une falaise des côtes anglaises. Au fil des pages, on découvrira peu à peu tout ce qui s'y est tramé autrefois et tout ce qui s'y passe actuellement : des événements plus ou moins étranges où le sommeil et l'identité s'entremêlent dans cet univers à mi-chemin entre les années 1980 et les années 1990.
Dans les années 80, Sarah, une fille narcoleptique qui ne sait plus ce qui est rêve et ce qui est réalité. Gregory, son petit ami qui n'a qu'une obsession : regarder, voire toucher les paupières de Sarah pendant qu'elle dort. Véronica qui tombe amoureuse de Sarah. Robert, qui a des problèmes avec ses poils. Terry, qui préfère le cinéma à la vraie vie et qui devient insomniaque : il ne dormira pas pendant 12 ans... En 1996, Ashdown est devenue une clinique du sommeil appartenant à un certain Grégory Dudden.

J'aime beaucoup l'ambiance de ce roman, elle est à la fois mystérieuse et très cinématographique, j'ai pensé aussi à un univers de science fiction, pour le traitement du réel et de l'irréel. C'est un roman qui nous questionne, intriguant et étonnant !

4 commentaires:

maggie a dit…

J'avais bien aimé les coe que j'avais lus précédemment mais celui-là je l'avais abandonné dans les premières pages, apparemment, j'ai eu tort ! Mais c'est très différent de ce qu'il fait d'habitude non ?

Karine:) a dit…

Je n'ai lu qu'un roman de Coe, qui a très bien fonctionné avec moi. Du coup, celui-ci est dans la pile!

Malice a dit…

@ Maggie Différent je ne sais pas ! En tout cas l'univers fantastique est très présent dans le roman !
@ Karine :) : Lis le !!! Il est assez étonnant ;-) Pour ma part Jonathan Coe est un excellent romancier !

BlueGrey a dit…

Un roman distrayant doté en plus d'un aspect critique (du scientisme borné et de la libéralisation du système de santé), le tout éclairé de petites touches d'humour bienvenues... Bref, j'ai aimé moi aussi ! ;)