Pages

jeudi 1 mai 2014

DAVID LODGE : Jeux de maux

Traduit par Michel Courtois-Fourcy

David Lodge dissèque, avec un plaisir certain, le grand corps de l'église des années 50 et 60.   Il observe de près, de très près même, un petit groupe de neuf étudiants 
catholiques anglais et les chemins qu'ils suivent. Le point de départ est la messe de la Saint-Valentin en ce jeudi de février 1952.
Les neuf étudiants sont là pour des motivations différentes: Dennis, parce qu'il ne supporte pas d'être séparé d'Angela, ne serait-ce que le temps d'un sermon.  Angela parce qu'elle croit que c'est bien pour son âme...
Tous d'ailleurs sont convaincus que les offices religieux constituent une étape essentielle sur le chemin du paradis. Le jeu se complique sérieusement avec les années qui passent.  Les divergences de vues vont croissant entre le pape et ces étudiants devenus des adultes empêtrés dans leurs contradictions. Je trouve que le roman de David Lodge est très juste, concernant l'évolution de l'église catholique entre les années 50 et aujourd'hui et pas qu'en Angleterre mais aussi en France.
Cet ouvrage est  à mi-chemin entre roman et document, reste d'une brûlante actualité.
Une petite merveille de finesse et d'intelligence  ! Un très grand roman selon moi de David Lodge j'ai adoré la forme, le style élégant. Excellent, je suis très enthousiaste de ma lecture. 

Roman en liaison avec l'actualité : la canonisation de Jean-paul II et Jean XXII
En complément écouter l'émission la Grande Table sur France Culture : Où va  l'église ?
Enregistrer un commentaire