Pages

samedi 12 avril 2014

DENIS PODALYDES : Voix off

Prix Femina Essais

Voix Off

"J’ai confié à ma voix le soin de me représenter tout entier. Pas même mes propres paroles. Les mots des autres me tiennent lieu de parfaite existence dans ce temps de la voix s’enregistrant, gravant, pour moi presque écrivant, où sans blesser quiconque, sans manquer à rien je n’y suis plus pour personne sinon pour ceux qui m’écoutent. Ils contribuent, par leur attention, leur protection silencieuse, à mieux me séparer des autres, et de moi. Je n’y suis plus pour personne. Je lis. La voix haute n’est pas si haute. Dans le medium. Je suis comme le bavard impénitent qui parle sauf que je lis, j’ai l’excuse de lire de merveilleuses pages de littérature, de la plus grande, je ne parle pas de moi, je ne bavarde pas, je transmets les beautés d’un style, je raconte une histoire, je fais vivre des personnages de papier, j’avance dans un récit, une forêt dans laquelle je taille ma route à coup d’accents, d’inflexions, de vitesses, de ralentissements, de changements de registre, de sons. Mais lisant, je sais que je parle, que c’est de moi dont il s’agit. "

 Denis Podalydès trace ici un magnifique autoportrait à la fois drôle, vif et grave, à la manière de son jeu d'acteur. Ce livre est pour lui l'occasion de revenir non seulement sur des voix aimées, l'importance des voix qui retracent l'histoire du théâtre mais aussi sur celle de sa famille. 
Le souvenir des voix des personnes qui ont compté dans notre vie. C'est véritablement une recherche du temps passé que cette "Voix off "de Denis Podalydès. 
Un excellent ouvrage, la forme est très original accompagnée de dessin et de photos personnelles. J'ai pris beaucoup de plaisir, un coup de cœur pour moi !!!




2 commentaires:

Noukette a dit…

Je lis peu d'autobiographies mais tu a l'air conquise !

Malice a dit…

Oui car très original !