Pages

mardi 1 avril 2014

DANIEL KEYES : Des fleurs pour Agernon

Traduit par Georges H. Gallet

C'est grâce à mon frère que je lis ce roman.  Je n'avais jamais entendu  parlé auparavant de cette histoire très émouvante. 
 "Mon intelligence a causé un fossé entre moi et tous ceux que je connaissais et que j'aimais, et j'ai été chassé de la boulangerie. Je suis maintenant plus seul que jamais auparavant. Je me demande ce qui se passerait si on remettait Algernon dans la grande cage avec quelques unes des autres souris. Est-ce qu'elles la traiteraient en ennemi ?"
J'ignorais tout de cette histoire. Charlie Gordon, un jeune homme arriéré mental, gagne sa vie comme apprenti dans une boulangerie. Un jour, il est convoqué par le Docteur Strauss et le Professeur Nemur qui lui proposent de subir une opération du cerveau qui doit permettre de démultiplier ses facultés mentales. L'intervention ayant réussi avec la souris de laboratoire dénommée Algernon, les deux scientifiques pensent être prêts à passer au stade de l'expérimentation humaine.
Après l'opération Charlie, qui est suivi psychologiquement par les deux chercheurs, doit rédiger à cet effet son journal intime sous forme de comptes-rendus. Charlie Gordon progresse rapidement, accumule de nombreuses connaissances sans s'en rendre compte, mais a beaucoup de mal à lier des relations stables et normales avec les autres. 
Mais d'être normal, être comme tout le monde va être de courte durée. Car malheureusement, la souris Algernon donne des signes inquiétants de dégénérescence cérébrale et finit par mourir. Charlie va régresser et s'empresse alors de reprendre tous les travaux scientifiques des professeurs Nemur et Strauss afin de trouver les erreurs de calcul permettant d'expliquer l'origine de cette dégénérescence. 
Ce roman est une lecture poignante. Il pose la question qui sommes nous ? réflexion sur l'identité. " Tandis que j'attends là, étendu, un moment passé durant lequel je suis moi-même en moi-même et, de nouveau, je perd toute conscience d'un corps ou d'une sensation. Charlie me tire de nouveau vers le bas, dans mon corps. Je regarde en moi, au centre de mon œil aveugle, cette tache rouge qui se transforme en fleur aux multiples pétales plus profond du cœur de mon inconscient."

4 commentaires:

Wictoria a dit…

tres beau livre lu il y a longtemps

Leiloona a dit…

Une lecture très poignante, oui. J'ai eu la chance d'aller voir son adaptation au théâtre, et j'ai été bluffée.

Malice a dit…

@ Wictoria : Oui une belle lecture !
@ Leiloona : Oui l'adaptation au théâtre est très réussis parait-il mais ne l'ai pas vu !

Praline Pralineries a dit…

Si tu vis toujours à Paris, il y a une adaptation bluffante au Théâtre Hebertot en ce moment. C'est à ne pas rater !