Pages

jeudi 5 décembre 2013

OSCAR WILDE : Fantôme de Canterville






la photo est tiré d'un film de Jules Dassin - elle illustre un passage que j'aime bien la rencontre entre le fantôme et la malicieuse Virginia

Traduit par : Jules Castier

Parue en Angleterre en 1887, ce conte de Wilde offre du face-à-face entre l'homme et le spectre. Dès l'ouverture du livre nous sommes plongés dans une ambiance brumeuse, voir gothique, référence au fantastique. Lord Canterville décide de vendre Canterville Chase à Monsieur Otis, ministre américain. La demeure est hantée et le fantôme fait fuir les habitants les uns après les autres. Une famille d'Américains modernes ne se laissera pas impressionner par un fantôme britannique! Allons bon mais quoi encore ! Le choc des cultures, la différence entre l'esprit britannique conservateur et l'esprit américain moderne. Cette famille en fera voir de toutes les couleurs au pauvre fantôme si sympathique." Tout à coup, Mrs Otis aperçut une tache rouge sombre sur le parquet, tout près de la cheminée et sans la moindre idée de ce qu'elle signifiait réellement, elle dit à Mrs Umney : " Je crains qu'on ait répandu là quelque chose."

Oscar Wilde joue, s'amuse des conventions de la littérature "gothique" (château hantés, atmosphère de terreur, jeunes filles persécutées.) Beaucoup d'humour, une lecture délicieusement british ! C'est un conte très plaisant à lire, avec un passage assez cocasse qui a retenu mon attention : La Tache d'encre dans la bibliothèque !

2 commentaires:

Dominique a dit…

Jamais lu cette nouvelle d'Oscar Wilde mais l'auteur est excellent partout

Karine:) a dit…

Je ne l'ai pas lue, cette nouvelle. Mais je pense que je veux tout lire de cet auteur!