Pages

dimanche 15 septembre 2013

ISAAC BABEL : Histoire de mon pigeonnier


Traduit par Sophie Bench

Il est né en 1894 dans le quartier de la Moldavanka à Odessa, et il fut témoin de pogroms. Il est considéré comme un grand styliste et un grand nouvelliste. Son écriture est proche de celle de Maupassant. Flaubert et Maupassant sont les auteurs qui le marqueront le plus et ils auront une influence très forte sur son style littéraire. 

Il dédie à Maupassant une nouvelle "Guy de Maupassant". " Le 14 octobre 1931, il écrivait à sa mère à propos des textes qu'il comptait réunir sous le titre Histoire de mon pigeonnier  : " Les thèmes se rapportent tous à l'époque de mon enfance, mais il y a évidement beaucoup de chose modifiées et inventées. Lorsque le livre sera terminé, on comprendra pourquoi j'ai eu besoin de tout cela."
 La grande thématique de son œuvre littéraire est juive, l'antisémitisme  dans une culture russe. 

L'histoire de mon pigeonnier, c'est un recueil de nouvelles posthumes  (projet inachevé à cause de son arrestation en 1939) poignantes, romanesque et cruelle.  Ces nouvelles sont autobiographique La première nouvelle est intitulée " L'histoire de mon pigeonnier"   évoque l'enfance d'un enfant de dix ans,  la mort d'un pigeon,  la violence antisémite. Le tsar s’engage à accorder certaines libertés dont le droit de vote pour les Juifs. Isaac Babel, lui, a obtenu le droit d’étudier. Les lois nouvelles sont l’occasion d’un pogrom dans les rues d’Odessa. Isaac Babel est parti acheter des pigeons. Il veut un pigeonnier plus que tout au monde. Plus même qu’un cartable neuf, qu’une trousse. Il est heureux car il a réussit les examens pour entrer au lycée, malgré les quotas de plus en plus sévère concernant les élèves juifs. " A peine arrivé, j'ai acheté au vieillard un couple de pigeons couleur cerise avec de somptueuses queues ébouriffées ainsi qu'un couple de pigeons huppés, et je les ai fourrés dans un sac, contre ma poitrine."

 " Enfance. chez grand-mère" évoque  la tendresse de l'enfance, l'éducation le travail scolaire avec sa grand mère. Elle est analphabète, une grand mère de conte.
"Mes premiers honoraires" : la vocation d’écrivain, un jeune homme naïf. Cette nouvelle est une commande pour son ami Gorki. Isaac Babel s'invente un double fictif, un écrivain qui entretien une relation avec une prostituée  au grand cœur qui considère comme sa première lectrice. "Sans doute était-il écrit dans mon destin que ma première lectrice serait une prostituée de Tiflis." "Le Voyage" : une nouvelle scène de violence antisémite et l’engagement communiste. L'enfant a grandit il a vingt un ans, il devient soldat. Il a travaillé à la Tchéka comme traducteur. Cette nouvelle est un voyage physique et intérieur. 

L'histoire de mon pigeonnier est constitué de nouvelles poignantes, où le ton  est cocasse. Il décrit l'opposition entre les riche russe blanc et les pauvres juif russe. L'univers d'Isaac Babel est captivant et très agréable à lire. C'est une très belle découverte.
A la lecture de ses nouvelles, j'ai pensé à un autre grand écrivain juif polonais Isaa Bashevis Singer

Aucun commentaire: