Pages

dimanche 29 septembre 2013

AGATHA CHRISTIE : Le Meutre de Roger Ackroyd ( Hercule Poirot)



"Poirot était un petit homme au physique extraordinaire. Malgré son petit mètre soixante deux, il était l'image même de la dignité. Son crâne affectait une forme ovoïde, et il tenait toujours la tête légèrement penchée sur le côté. Sa moustache cirée lui conférait un air martial. Le soin qu'il apportait à sa tenue était presque incroyable. Je suis enclin à penser qu'il aurait souffert davantage d'un grain de poussière sur ses vêtement que d'une blessure par balle. Pourtant ce petit homme original, ce parfait dandy - qui, je le voyais avec une peine infinie, traînait maintenant la patte - avait en son temps l'un des plus fameux inspecteurs de la police belge. Doué d'un flair prodigieux, il s'était en effet illustré en élucidant les cas les plus mystérieux de son époque."

Hercule Poirot est né en 1864, C'est le célèbre détective d'Agatha Christie. . Il est fier d'être belge, il est célibataire et il est amoureux de l'Angleterre. Il mesure 1m62, c'est un homme digne tiré à quatre épingle, c'est un dandy. Il es maniaque, il vit en solitaire dans un immeuble Art déco à Londres dans le quartier de Chelsea en compagnie de Hasting. Il a un problème avec son corps. Il est un grand amateur de chocolat chaud.
En 1901, l'année du décès de la grande souveraine britannique Victoria, Hercule Poirot  travaille pour la Section des statistiques, couverture des services de renseignements français. C'est à cette époque qu'il rencontre  Sherlock Homes. "En 1914, éclate la Première Guerre mondiale. Le destin de l'Europe bascule lorsque, le 4 août, les troupes allemandes envahissent la Belgique."" Débarqué à Torquay, Poirot est placé sur un brancard à la sortie du train et chargé dans une ambulance, direction la mairie, transformée en hôpital de fortune. La jeune Agatha Christie, récemment mariée, travaille là depuis le début de la guerre, comme volontaire auprès de la Croix Rouge. Elle fait connaissance du petit réfugié belge, qui la conforte dans son envie d'écrire de la littérature policière.
Concernant sa famille, Hercule Poirot ment car l'arrange. dans le Meurtre de Roger Ackroyd, il s'invente un neveu idiot, dans d'autres romans d'Agatha Christie, il évoque l'existence d'un oncle invalide, d'une mère désagréable et d'un cousin, il s'invente aussi un frère jumeau, en vérité il a une petite sœur Yvonne il fait parfois de breves allusions . Hercule Poirot est un personnage ambigu et complexe. Il a un problème avec son corps.  Il apparait pour la première fois sous la plume d'Agatha Christie avec "La Mystérieuse Affaire de Style".

Couverture sublime - Piquée chez Syl !
Le meurtre de Roger Ackroyd
Traduit par Françoise Jamoul

L'intrigue se déroule à King's Abbott, petite bourgade de la campagne anglaise. C'est dans cette campagne qu'Hercule Poirot a choisit de s'installer pour sa retraite. 
" - Mais ... c'est Hercule Poirot ! Vous voyez qui je veux dire ? Le détective privé. Il paraît qu'il a fait des choses fantastiques, comme dans les romans policiers. Il a pris sa retraite l'année dernière  pour venir s'établir ici." Mrs Fears est décédée elle avait une liaison secrète avec Roger Ackroyd. Hercule est ami avec Roger Ackroyd un directeur d'usine, il se connaissent depuis longtemps. Un soir, après avoir dîner chez lui, il se trouve assassiné, tout cela est bien mystérieux. Qui peut bien être le coupable ? Les premiers suspects sont la belle-soeur du défunt, son chauffeur, sa domestique, son secrétaire personnel ainsi que son fils adoptif Ralph, subitement disparu. Hercule Poirot reprend du service et  il fait fonctionner ses fameuses petites cellules grises...
Est ce que l'assassin  ne serait il pas le narrateur ? Suspense, les fausses pistes sont nombreuses concernant ce roman policier très british !

british mysteries4.jpgLu dans le cadre des British Mysteries organisé par Lou et Hilde. Complément chez Syl 
Hercule Poirot - Le meurtre de Roger Ackroyd

7 commentaires:

Lou a dit…

En te lisant je réalise vraiment que je ne m'en souviens pas du tout ! A relire à l'occasion donc, comme plein d'autres Agatha Christie... et moi aussi j'adore la couverture que tu mets en avant !!

Cristie a dit…

Dieu sait que j'en ai lu des Agatha Christie mais comme Lou je les ai un peu oublié ... Ce serait sympa de s'y replonger de temps en temps !

Malice a dit…

Oui pas étonnant les filles, il est certain que l'on prend plaisir à la lecture de lire les romans d'Agatha Christie mais l'on oublie un peu de quoi cela parle. Il reste avant tout un climat, une atmosphère plaisante ;-)

In Cold Blog a dit…

Contrairement aux filles, je me souviens très bien de celui-ci. Comme les 10 petits nègres ou Le crime de l'Orient-Express, il est tellement surprenant dans sa chute qu'il m'a marqué.
Cela fait d'ailleurs plusieurs années que je me dis que je pourrais m'amuser à le relire et voir comment Agatha Christie s'arrange pour "balader" son lecteur....

Philisine Cave a dit…

Moi aussi, comme ICB, c'est le Agatha Christie qui m'a choquée !!!! Parce que franchement la fin est extraordinaire.

Malice a dit…

@ ICB : Ah ! Oui pour balader son lecteur elle est très forte. ;-)
@ Philisine : Oui tout à fait !

maggie a dit…

Je ne me souviens plus de celui-là mais je l'ai revu via la série avex Suchett, évidemment, une bonne enquête ! J'adore la couverture !!!! Il devrait en faire plus souvent des comme celle-là !