Pages

lundi 15 juillet 2013

MARY SHELLEY : Frankenstein ou Le moderne Prométhée

Mary Shelley auteur, mère du mythe des temps modernes, Frankenstein.
Elle est la fille de Mary Wollstonecraft, auteur du premier manifeste féministe, et de William Godwin, père d'un libertarisme pré-anarchiste.
  Son enfance a été marquée par la mort d'une mère dès sa naissance (et la culpabilité qu'elle a pu en ressentir). Percy Shelley admirateur du philosophe William Godwin, il a eut un coup de foudre pour  sa fille Mary. Claire la fille de la belle mère de Mary, vit avec Lord Byron. 
Tout commence à la villa Diodati, en Suisse, au bord du lac Léman. 
Durant le printemps et l’été 1816, la demeure est louée par Lord Byron, qui a pour compagnie John-William Polidori son médecin et souffre-douleur. Non loin séjournent le poète Percy Shelley et Mary Godwin sa maîtresse qui deviendra peu de temps après son épouse. Le couple rend de fréquentes visites à Byron, échangeant sur l’Art et les sciences. Marie Shelley pour écrire la vie de Frankenstein elle s'est inspirée de la vie d'un alchimiste allemand Johann Conrad Dippel, dont les expériences étaient très contestées. 



Traduit par Eugène Rocartel et 
Georges Cuvelier 

En expédition vers le pôle Nord, Robert Walton adresse à sa sœur des lettres où il évoque l'étrange spectacle dont il vient d'être le témoin depuis son bateau : la découverte, sur un iceberg, d'un homme en perdition dans son traîneau. Il se nomme Victor Frankenstein, il  raconte qu'il n'est venu s'aventurer ici que pour rattraper quelqu'un - qui n'est autre que la créature monstrueuse qu'il créa naguère.  Victor Frankenstein est  né dans une famille à Genève, endeuillée par le décès de sa mère.  Il étudie  la philosophie naturelle à  l'université d' Ingoldstad. Il loge dans une auberge la grange sert de laboratoire pour sa création. Profanation du cimetière de la ville par Victor Frankenstein qui a besoin d'un cadavre pour donner vit à sa créature. Il est le créateur, le père du monstre sans non. 
"J'aperçus alors le malheureux , le misérable monstre que j'avais crée. "Elle ressemble à  un surhumain effrayant. Elle va s'enfuir dans la nuit. Victor va apprendre par l'intermédiaire de son ami Henri Clerval , une terrible nouvelle surgit : son jeune frère, l'innocent William, a été étranglé. Une amie de la famille,  Justine une jeune fille naïve, incapable de faire du mal est accusée... Victor est désespère, il va se trouver nez à nez avec sa créature à Chamonix.  "Souviens-toi que je suis ta créature ; je devrais être ton Adam ; mais je suis plutôt l'ange déchu, que tu rejette alors qu'il ne t'a fait aucun mal. Partout  je vois le bonheur et seul j'en suis irrévocablement exclu. J'étais doux  et bon, la misère a fait  de moi un démon. Rends-moi le bonheur, et je serai de nouveau vertueux."  Et, elle lui raconte son histoire.  Il lui demande une compagne pour connaître des sentiments amoureux. Victor Frankenstein n'arrive pas, refuse, le monstre décide de se venger et massacre toute sa famille. Il va se transformer en un meurtrier assoiffé de vengeance. C'est un roman qui tourne autour du bien et du mal, sur la vie et son créateur. 
Ce roman est passionnant, étonnant, le mythe de Frankenstein est bien connu. Mais  c'est avec un regard vierge que j'ai été emporté par cette histoire ou ces histoires toutes aussi étonnantes les unes que les autres. Les références littéraires sont nombreuses celles à Milton "Le Paradis perdu", à Goethe "Les Souffrances de Werther, à Rousseau. 
En un mot une belle découverte littéraire. Complément le billet de Maggie

4 commentaires:

Cleanthe a dit…

Ce qui m'a marqué dans ce roman, c'est l'importance des références littéraires, très éloignées du roman fantastique que j'imaginais.

maggie a dit…

Merci pour le lien ! Je me souviens encore très bien de ce roman qui m'a marqué ! Très riche en thèmes ( science, amour etc...). Un beau souvenir de lecture !

Malice a dit…

@Cleanthe et Maggie : Un roman magnifique une très belle lecture d'une très grande richesse !
Un livre qui demande même une deuxième lecture plus attentive, un roman qui ne se lit pas en une fois selon moi !

Lou a dit…

je l'ai relu il y a quelques années et c'est un roman finalement méconnu, assez loin de l'image qu'on s'en fait à travers le film. Je m'étais régalée et envisage de le relire pour le mois d'octobre, dans le cadre de l'éternel challenge Halloween... je reverrai sans doute le film mais j'avais moins adhéré (mais je ne suis pas cinéphile malheureusement).