Pages

mardi 2 avril 2013

François TRUFFAUT : La Femme d'à côté



Un film de Truffaut que j'avais évoqué brièvement à propos d'un ouvrage d'Annie Ernaux. Film que j'adore voir et revoir, je ne m'en lasse pas, film envoûtant, la mise en scène est fluide et passionnelle. Truffaut a eut un coup de foudre en voyant Fanny Ardant à la télévision dans la série de Nina Companez "les femmes de la côte". Après le "Dernier Métro", il a voulu réalisé un film léger, le couple Depardieu/ Fanny Ardant colle magnifiquement. La femme d'à côté est son avant dernier film. Pour moi, je trouve que c'est un film très littéraire, et surtout très romanesque

Bernard et sa femme vivent une vie en tout simplicité à la campagne près de Grenoble avec leur petit garçon Thomas. Puis un jour arrive des voisins arrivent des voisin et ils vont habiter la maison d'à côté. Cela est d'une très grande banalité sauf que là il se trouve que Bernard a connu autrefois la passion Mathilde. Et, ils ont été amant alors quand le mari de Mathilde fait les présentation. L'on aperçoit tout de suite le regard de Mathilde troublée et il est remplit aussi de questionnement. Bernard lui est terriblement agacé, il ne comprend pas pourquoi par pur coïncidence Mathilde s'introduit en quelque sorte dans sa vie. La vie de Bernard est réglée comme du papier à musique. Donc, quand sa femme lui dit j'ai invité les voisins à dîner. Il est gêné il n'arrive pas  à comprendre, en plus on ne lui a pas demandé son avis alors il se sent très mal à l'aise.

Bernard et Mathilde se rencontrent banalement en faisant les courses. Le spectateur comprend que leur amour  autrefois fut passionné et violent entre eux. Le réalisateur nous le montre bien après un baisé passionnel dans le parking, Mathilde tombe elle s'évanouit, elle est sous le choc émotionnel. 

Tout le monde se retrouve au club de tennis tenu par Madame Jouve. Elle a connu un grand amour avec un homme qui est parti en Nouvelle Calédonnie pour se marier. 
Alors à cause de cet amour déçu, elle a fait une tentative de suicide en se jetant par la fenêtre heureusement qu'il y avait une verrière pour la retenir. J'aime beaucoup le rôle du petit Thomas, l'enfant blond. La figure de l'enfant est toujours très présente dans les films de Truffaut elle apporte une note de vie. Puis avec Bernard elle a eut un enfant qu'elle n'a pas gardé.
J'ai été touché par le personnage de Mathilde pour sa fragilité bien sûr.
Elle est  auteur/illustratrice et elle est en train de travailler sur un album jeunesse. La séquence de la dédicace au club de tennis est un déchirement, là voilà qui sombre dans la dépression sans issue. 
L'amour tragique ne rend pas les gens heureux et peut être destructeur. L'amour entre eux est destructeur.  D'ailleurs entre Bernard et Mathilde l'amour ne peut exister que dans la mort. 
C'est : "Ni avec toi, ni sans toi"
C'est une histoire d'amour avec beaucoup de gravité, toute la palette des sentiments est présente dans ce film.
Ce film de Truffaut la Femme d'à côté fait pensé sur tout vers la fin à un thriller et il y a un rapprochement évident avec Hitchcock. 

3 commentaires:

Wictoria a dit…

vu il y a longtemps et je ne m'en souviens pas
par contre j'ai un excellent souvenirs de la série "Les Dames de la côte" !!!! j'ador(ais) Bruno Devoldère
[et je suis en plein visionnage de Downton abbey qui me fait penser à cette ancienne série, je me régale]

In Cold Blog a dit…

Ce film est superbe. Je l'ai vu il y a longtemps et il m'a marqué comme rarement. Tout comme un autre film de Depardieu (à la grande époque) : Dites-lui que je l'aime.

Margotte a dit…

Magnifique ! l'un de mes préférés de Truffaut !!!