Pages

lundi 11 mars 2013

VINCENTE MINNELLI : BRIGADOON

" Ainsi, si l'on accorde quelque crédit à l'histoire semblables à la brume rampant le long de nos collines - où les Anglais ont dû les ramasser -, il existerait des apparitions nommées " Étrangers". Sans que vous en ayez conscience, le trouble s'empare peu à peu de vous  vous adressez à ces revenants, vous vous promenez en leur compagnie, pensant qu'ils appartiennent à votre monde, jusqu'au moment peut-être vous joueront de sales tours." (citation tiré d'Adieu, miss Julie Logan traduit par Céline- Albin Faivre) Je savais qu'il y avait un lien entre ce film et  "Adieu, miss Julie Logan"  et d'ailleurs j'avais fini mon article en disant ceci :"Brigadoon un film somptueux de Vincente Minelli vu il y a fort longtemps, mais il illustre à merveille ce conte d'hiver. "Et, Il se trouve qu'Alan Jay Lerner était un amoureux de l' Écosse et de ses légendes, et aussi il avait une admiration pour Barrie. 
Quand j'avais rédigé mon billet le souvenir de ce film était très lointain. Donc c'est avec une grande joie et un immense plaisir d'avoir revue ce film ! Ce film Brigadoon est un film merveilleux de poésie d'élégance, de légèreté, de l'humour aussi certainement mais c'est avant tout un voyage dans le temps en Écosse. Et le lien entre Barrie et ce film saute aux yeux. L'ouverture du film est un véritable feu d'artifice  (les couleurs sont en perpétuelle mouvement) où le rouge (symbolise la passion et l'amour ) et le vert se côtoient ainsi que le jaune (la robe de Fiona, le jaune est le symbole de l'imaginaire et de l'exaltation des sentiments). Deux chasseurs perdent leur chemin dans les highlands en Ecosse, ils se trouvent propulsé au XVIII ième siècle dans un village qui se nomme Brigadoon qui n'a jamais existéTommy, tombe amoureux de l'une des villageoises, Fiona (interprétée par la sublime Cyd Charisse), mais il a peur d'abandonner sa vie new-yorkaise. Il apprécie cette vie paisible, ce monde merveilleux qui se trouve justement à l'opposé du monde  réel difficile à supporter.
Jeff met l'apparition de Brigadoon sur le compte de l'alcool, lui il ne croit pas aux rêves. Tommy retourne à New York, auprès de sa propre fiancée, il ne parvient pas à oublier Fiona, et décide de repartir pour l'Ecosse, où son amour est si fort qu'il fait réapparaître le village. "Quand l'on aime vraiment tout est possible même les miracles" Dans ce film le réel et l'imaginaire se côtoie, la féerie est très présente aussi. Nombreux sont les scènes dansées au début une très belle séquence de danse mélange danse folklorique et numéro de claquettes par nos deux chasseurs new-yorkais. Les numéros de danse entre Gene Kelly et Cyd Charisse sont véritablement magnifique d'élégance, de légèreté splendide. Ensemble ils cueillent la bruyère pour le mariage de Jeanne la sœur de Fiona. La séquence du mariage est un merveilleux hommage rendu à l'Ecosse à mon goût. Comment ne pas être sous le charme de cette splendide comédie musicale romantique.  

Pour avoir un aperçu du film voici la Bande Annonce :


Puis voir aussi le grand Jean Douchet  (toujours aussi génial) et sa  superbe analyse concernant ce film. 

2 commentaires:

Wictoria a dit…

et hop dans ma liste à voir" !

Malice a dit…

Ah !!! Oui et comment c'est sublime !!!!!!!!