Pages

lundi 13 août 2012

PATTI SMITH : Just Kids

Traduction Héloïse Esquié
" C'était notre premier vrai portrait new-yorkais . Qui nous étions." Patti Smith artiste complète chanteuse rock, écrivain amoureuse de Rimbaud poétesse entre autre, une femme très cultivée,  c'est assez rare pour une artiste américaine. Avec Just Kids, elle revient sur ses jeunes années, sur ses débuts d’artiste bohème. Elle évoque son histoire d’amitié pleine d'innocence et de fraîcheur avec Robert Mapplethorpe, photographe ." C'était l'été d'Elvira  Madigan l'été de l'amour. Et dans cette atmosphère instable inhospitalière, le hasard d'une rencontre a changé le cours de ma vie." 

Tous les deux enfants terribles de la scène artistique New-Yorkaise de la fin des années 60 et des années 70. C'était surtout à cette époque l'importance du paraître du look et d'en jouer, Pattie Smith avait un look androgyne . Patti et Robert ont vécu pendant une longue période sans le sou au Chesea Hotel et là ils ont  rencontré de nombreuses personnalité dont William Burrough, Warhol et tas d'autres personnes célèbres dont  : Allen Ginsberg, Janis Joplin, Lou Ree .  Nombreuses ici et là les référence à Peter Pan dans cette autobiographie.  Patti Smith a un véritable engouement pour Rimbaud, elle est allée tout de seul par ses propres moyen à Charleville Mezière. " Puisque mon excursion en Éthiopie avait été mise au rancart, je pensais que je pourrais au moins faire un pèlerinage à Charleville, en France, où Rimbaud était né et où il était enterré." Avant de ce rendre à Charleville, elle se trouve à Paris et elle va rue Campagne- Première, rue mythique de la scène finale dans À bout de souffle de Godard mais des artistes ont vécu dans cette rue Verlaine et Rimbaud, Duchamp et Man Ray. Patti a encouragé Robert Mapplethorpe a faire lui même des photos. " Tu devrais faire tes photos toi-même", je répétais. "Il fréquente la haute société new-yorkaise européenne Maxime de La Falaise et sa fille Loulou. Il faisait ses photos avec un polaroïd. " Le Polaroid 360 sans prétention de Robert ne nécessitait pas de posemètre et les réglage étaient rudimentaire : moins de lumière, plus de lumière." Robert Mapplethorpe a été le photographe de toutes ses pochettes de disque jusqu'à sa mort. 
©Robert Mapplethorpe  : photo pour la pochette
de son premier album Horse
Patti Smith raconte avec pudeur et émotion ces années où tout a commencé. Son écriture est touchante, au cour de ma lecture je me suis sentie très proche d'eux comme des amis que l'on a envie de protéger.
En 2008, j'avais vu l'exposition à la Fondation Cartier qui lui était consacrée.
Je trouve que sur les photos jeune prise par Robert Mapplethorpe elle me fait penser à Charlotte Gainsbourg. En complément voir la critique des Inrocks  puis aussi enthousiaste Carmadou

5 commentaires:

cathulu a dit…

Je tourne autour de cette autobiographie depuis un petit moment mais j'ai peur d'être déçue. Aborde-t-elle ses débuts de créatrice ?Merci !

In Cold Blog a dit…

Comme Cathulu, je tergiverse depuis un moment. Et pourtant, ce que j'ai déjà lu sur cette relation entre P. Smith et Mapplethorpe, dans une biographie du photographe, m'avait passionné.

Mon Carmadou a dit…

Il n'y a pas vraiment lieu de tergiverser, ce livre est magnifique. Nous l'avions lu dés sa sortie ce fut un vrai coup de coeur... C'est un très grand moment de lecture !

Impossible de ne pas remettre Horses le premier album de Patti smith sur la platine

Malice a dit…

@Mon Carmadou : Oui merci pour le message et en effet c'est autobiographie est touchante et attachante.
Envie de réécouter Horses aussi bien sûr !
@ICB : Je t'invite à lire cette biographie tu ne devrais pas être déçu, je ne suis pas une grande fan de Pattie Smith et de même pour Mappelthorpe, mais ils ont du talent c'est indéniable. Je trouve que leur relation est joliment racontée.
@Cathulu : Il est certain que quand cette biographie est sortie, je ne me suis pas précitée. J'hésitai aussi et la sortie en poche m'a vraiment donné envie de l'acheter et de lire ce livre. Ce fut une jolie surprise ;-)

MurielMariette a dit…

Oui, ne tergiversez plus, allez y, foncez, c est en effet un livre MA GNI FI QUE ! Tres bien écrit et restituant si bien l atmosphère de ces années la, la créativité, l emulation artistique, et cette merveilleuse histoire entre ces deux artistes !
Un vrai livre d écrivain.