Pages

jeudi 5 juillet 2012

THOMAS HARDY : Les yeux bleus

Traduit par Georges Goldfayn

 " Elfride Swancourt était une jeune fille aux émotions à fleur de peau." C'est une jeune femme de vingt-ans aux yeux bleus lumineux. Stephen Smith, un jeune architecte, se rend à Endelstow, une paroisse du Wessex, afin de restaurer l'église du village.
" Stephen Smith, que l'obscurité nous avait caché jusqu'ici, n'était à ce moment de sa vie qu'un adolescent par le physique et pas encore un homme quant à l'âge." Il tombe amoureux d'Elfride, la fille du vicaire. Mais elle n'apprécie guère les origines modestes du jeune homme, et s'oppose au mariage. " Oh, papa, papa, pardonnez-moi et pardonnez-lui ! Nous sommes tellement épris l'un de l'autre ... Oh oui, tellement ! Et ce qu'il allait vous demandes, c'est de nouv permettre de nous fiancer, en attendant qu'il devienne un gentleman comme vous." Les jeunes gens s'aiment tout de même, ils sont secrètement fiancé et ils décident de s'enfuir à Londres, sans rien dire. Mais la jeune fille, au dernier moment, y renonce. Elle manque certainement confiance en elle , elle passe à côté de sa vie. "Oh, Stephen ! s'écria-t-elle. Je me sens tellement misérable ! Il faut que je rentre à la maison ! Il le faut absolument ! Pardonnez ma lamentable hésitation. Rien ne me plaît ici ... ni moi-même ... ni vous !". Le père d'Elfride vient de se marier avec une femme plus âgée que lui. Plus tard, Elfride tombe amoureuse d'un écrivain Henry Knigt, la trentaine, il se trouve être un ami de sa belle mère .
" Le pasteur s'était immédiatement souvenu que se nom était celui du précepteur et ami de Stephen Smith ; mais, comme il avait cessé de s'occuper de cette affaire, il se garda bien en toute logique, de faire la moindre remarque qui pût restaurer le souvenir désagréable de son erreur quant à la généalogie de Stephen et à sa position sociale"
Stéphen est parti en Inde à Bombay et il revient au pays. Elfride n'a rien dit à Knigt de ses fiançailles avec Stéphen Smith malgré le temps qui passe et les nombreuses possibilités qu'elle a de révéler son passé.




Avec " Les yeux bleus", nous sommes très loin de ces grands romans comme Tess d'Urberville et Jude L'Obscur. En même temps il y a de très beaux passages lyriques, voir magnifique dans leur construction. Un avec du suspense, Elfried emporte une longue-vue au sommet d'une falaise surplombant la mer pour observer le bateau qui ramène des Indes Stephen auquel elle est secrètement fiancée. Elle est accompagnée de Henry Knigt. Ils sont assis au sommet de la falaise, le vent emporte le chapeau d'Henry et le pousse au bord du précipice : au moment où il essaie de le récupérer, il se trouve incapable de remonter la forte pente glissante qui se termine par un à-pic de plus de cent mètres. " J'ai du mal à remonter", dit Knight. Le cœur d'Elfride s mit à lui peser comme du plomb. " Mais vous allez revenir ? " s'enquit-elle affolée. Knight y consacra tous ses efforts, pendant deux ou trois minutes, au point que son front se couvrit de sueur. "Non, j'en suis incapable", répondit-il"L'autre passage aussi haletant c'est quand Elfride se trouve face à Stephen. " Pourquoi ne m'avez-vous pas écrit, mon ami ?" demanda Knight, sans aucunement signaler la présence d'Elfride à Stephen. Pour lui, Smith restait toujours le petit paysan qu'il avait protégé et dont il s'était occupé ; lui présenter la dame à qui il était fiancé eût été incongru et absurde."La fin est saisissante notre héroïne fera scandale comme Tess d'Urberville. C'est le troisième roman de Thomas Hardy, il est dans une veine psychologique , il a des notes autobiographiques puisque c'est en Cornouialles dans ce décor romantique qu'il décrit si bien.

7 commentaires:

Dominique a dit…

je note immédiatement car je suis une fervente de Thomas Hardy et j'aime bien voir apparaitre des titres que je n'ai pas lu

Adalana a dit…

J'ai récemment acheté Tess d'Urberville, si ça me plaît, je lirai peut-être celui-ci.

Aymeline a dit…

je ne connais pas du tout ce roman, mais tu me donnes très envie de le découvrir ainsi que son auteur :)

Karine:) a dit…

Je ne connaissais pas du tout ce roman! Pourquoi pas! Merci de la découverte!

Margotte a dit…

Je crois que je vais aller voir du côté de cet auteur que je ne connais pas encore !

Céline a dit…

J'aime bien Thomas Hardy (même si certains de ses romans sont un peu difficiles) et je note ce roman-ci !

Malice a dit…

Il faut lire Thomas Hardy ;-) C'est un écrivain passionnant ! Celui là est en effet peu connu !