Pages

vendredi 20 avril 2012

JONATHAN COE : La vie très privée de Mr Sim

Traduit par Josée Kamoun

Mr  Sim est un homme seul voir très seul et dépressif un looser. Sa femme Caroline l'a quitté et elle lui a offert un voyage de trois semaines en Australie où habite son père avec qui il n'arrive pas du tout à communiquer. Le livre s'ouvre à Sydney  sur ce que voit Max : " Quand j'ai vu la Chinoise et sa fille qui jouaient aux cartes à leur table, au restaurant, avec en toile de fond les lumière miroitant sur les eaux de Sydney, je me suis mis à penser à Stuart, et à la raison pour laquelle il avait dû renoncer à conduire." Une nostalgie s'empare de lui quand il  voie la complicité entre cette femme et sa fille,  elle  le renvoie à  sa femme et sa fille qui l'ont quitté.    Il décide de repartir chez lui en Angleterre, même si cela n'est pas toujours facile. Là, le voilà représentant pour la société Guest grâce à un ancien ami spécialisée en brosses à dents. Il doit traversé l'Angleterre au volant d'une Toyota hybride (ultra moderne), il tombe amoureux de la voix du GPS "Emma". " J'avais choisi Emma parce que ça a toujours été un de mes prénoms préférés. Ça tenait en parti au souvenir du roman de Jane Austen que j'avais dû lire pour le brevet ; je l'avais détesté, ce livre (un des romans favoris de Caroline, soit dit en passant), et je n'avais pas eu la moyenne à l'examen mais, allez savoir pourquoi, le prénom de l'héroïne s'était imprimé dans ma mémoire comme un emblème de classe et de raffinement Max a l'âge de quarante-huit ans, il fait le point sur sa vie durant  cette longue traversée de l'Angleterre pour aller jusqu'en Écosse sur les îles Shetland. Il ne comprend rien à l'époque dans laquelle il vit, des souvenirs d'adolescence lui reviennent en mémoire comme ceux avec Alisson Byrne. Il essaye de savoir qui est son père réellement car c'est en sorte une énigme pour lui.  Jonathan Coe a inséré plusieurs nouvelles fortes autour justement des quatre éléments comme dans le poème de Ts Eliot." Et les poèmes s'articulent autour des quatre éléments, l'air, la terre, le feu et l'eau. Votre père admirait beaucoup Eliot, on s'accrochait là-dessus tout le temps."
Roman sur l'amitié " Mais avec l'âge, je crois qu'il y a des amitiés qui paraissent de plus en  plus superflues. On se prend à se demander : À quoi bon ? Et c'est là qu'on arrête. " Je trouve cette réflexions sur l'amitié assez juste. Pour Jonathan Coe ce roman est sur "la difficulté à trouver de l'intimité dans la société contemporaine. "

C'est un roman très moderne, j'ai apprécié le regard de Jonathan Coe via celui de Max Sim sur les nouvelles technologies dit de communication (Facebook, Forum, les SMS et le fameux GPS) traité avec humour et dérision, mais c'est aussi un roman sombre sur qui sommes nous ?, sur notre époque contemporaine. Et comme dans Bienvenu au club, Jonathan Coe décrit de jolies passages tendres et d'une grande justesse. Un roman dense l'on passe un excellent moment de lecture.  

Voir le billet chez Mango, voir chez Titine  

4 commentaires:

adelina lee a dit…

I would like to thnkx for the efforts you've put in writing this website. I'm hoping the same high-grade web site post from you in the upcoming also. In fact your creative writing abilities has encouraged me to get my own blog now. Actually the blogging is spreading its wings rapidly. Your write up is a good example of it.

Adelina
_________________________
Via : Strep Throat Symptoms

Lou a dit…

Je me suis arrêtée en cours de route il y a près d'un an, peu près qu'on lui ait proposé de partir dans le Nord... mais je reprendrai ma lecture, c'est certain !

Malice a dit…

C'est dommage d'avoir arrêtée ta lecture, pourquoi ? ! Je suis sûr que ce roman est fait pour toi ;-)

Aifelle a dit…

Un auteur que je veux absolument lire, mais quand ? éternelle question ..