Pages

mardi 24 avril 2012

DAVID LODGE : Pensées secrètes

Traduit par Suzanne V. Mayoux

"Le but de l'exercice consistant à enregistrer le plus fidèlement possible les pensées qui me traversent l'esprit en ce moment précis"
 Ce roman de David Lodge se déroule dans une université  (imaginaire) à Gloucester, où Ralph Messenger est  brillant professeur spécialiste des sciences cognitives, un chercheur, et Helen Reed est romancière reconnue, elle est en panne d'écriture depuis la mort de son mari Martin ." Sa mort a été très brusque, sans avertissement. Un anévrisme au cerveau." Elle donne des cours sur l'écriture de roman à l'université. L'auteur nous livre une subtile confrontation de points de vue de deux mondes complètement opposés.  Helen est une femme sensible, littéraire et Ralph est un parfaite macho attiré par les sciences. Tous deux livrent leurs pensées secrètes dans leur  journal intime.  Ils vont se sentir proche l'un de l'autre. À travers une succession d'événements et de retournements de situation, l'auteur confirme avec brio ce que soutient à savoir qu'on ne peut jamais connaître avec certitude ce que pense l'autre. C'est traité comme souvent chez David Lodge avec humour, le ton est léger c'est celui des comédies romantiques. J'aime beaucoup de sympathie pour la touchante Helen et beaucoup moins pour Messenger. 
Lecture agréable dans l'ensemble car l'on retrouve le même univers le même humour d'un livre à l'autre.  Face aux références scientifiques je n'ai pas accroché complètement. Voici une citation qui illustre bien la couverture du roman :
" - Absolument. Imaginez ce qu'aurait donné la soirée chez les Richmond si chacun de nous avait eu au-dessus de la tête, reliées à elle par de petit ronds, ces bulles qu'on voit sur les bandes dessinées, contenant leurs réflexions 

Enregistrer un commentaire