Pages

samedi 21 janvier 2012

OSCAR WILDE : L'enfant de l'étoile

 Traduit par  Brigitte Giffard - Illustration Catherine Beaumont lu dans la collection Larousse (classiques juniors)
En plein hiver par un temps glacial, deux bûcherons très pauvres rentrent d'une journée de travail particulièrement pénible. En rentrant chez eux, ils voient une étoile s'écraser, ils pensent trouver fortune. À leur grande surprise, ils découvrent un bébé dans la forêt  enveloppé dans un manteau d'or, autour du cou il porte un collier d'ambre. Un des bûcheron le  ramène chez lui où il parvient à convaincre sa femme de l'élever malgré leur pauvreté. En grandissant, l'enfant de l'étoile devient particulièrement beau, mais aussi  orgueilleux et cruel. " Mais sa beauté le rendit mauvais ; il devient fier, cruel et égoïste." Il est même méchant avec les autres et même avec les animaux. Comme Narcisse il est amoureux de sa beauté. "Il était épris de lui-même, et, en été, quand les vents étaient calmes, il s'allongeait au bord du puits, dans le verger du prêtre, et contemplait au fond de l'eau la merveille de son visage, riant  du plaisir qu'il avait d'être beau." Un jour, une mendiante s'arrête dans le village l'enfant de l'étoile s'apprête à lui jeter des pierres quand le bûcheron qui l'a recueilli intervient. La mendiante confie alors à ce dernier être la mère de cet enfant odieux. Lorsqu'il l'apprend, l'enfant de l'étoile se sent humilié, et la chasse.  " Je pensais être l'enfant d'une étoile et non celui d'une mendiante, comme tu le dis." À cause de sa méchanceté  il se transforme en un être hideux.  Il est meurtri par les remords, il part à la recherche de sa mère, durant trois ans , il subit les humiliations de ceux qui croisent son chemin, qui refusent de le renseigner et de l'aider. Un jour complètement désespéré, il se trouve nez à nez avec un petit lièvre prit dans un piège, l'enfant de l'étoile fait une bonne action et le délivre.  Il est à la recherche d'une pièce d'or blanc, jaune et rouge. Le lièvre son compagnon l'aide à trouver les pièces.   " Il y a trois pièces d'or dans un bois, à côté de la porte de ce cette ville de Giaours ; l'une est en or blanc, une autre en or jaune, et l'or de la troisième est rouge. Aujourd'hui tu me rapporteras la pièce en or blanc et, si tu ne me la rapportes pas, je te battrai de cent coups de bâtons." À chaque fois qu'il trouve une pièce il la remet à un pauvre lépreux car il a pitié de lui. 

C'est un roman qui parle de l'injustice : " L'injustice a présidé au partage du monde et rien n'est distribué de manière équitable, sinon le chagrin." mais aussi du bien et du mal. Ce conte de fée d'Oscar Wilde est très cruel comme l'ai la plupart des contes. Il s'adresse avant tous aux enfants. Il évoque les origines d'où l'on vient. L'enfant de l'étoile n'est pas un enfant comme les autres (par le faite j'ai trouvé à la lecture un rapprochement avec Peter Pan, lui sait aussi où il est né dans le Jardin de Kensington), il sait qu'il est né d'une étoile, il se sait différent. Dans ce conte l'on rencontre de méchantes fées qui volent à leur naissance des bébés pour les remplacer par leurs propres enfants. Pour écrire ce conte nous dit la préface Oscar Wilde s'est inspiré de la Bible. La naissance de Jésus annoncé par une étoile. En tout cas, c'est un conte sublime, il se rapproche pour ma part des contes russe. C'est un conte merveilleux et splendide très agréable à lire.


1 commentaire:

Aymeline a dit…

Merci pour ce billet :D Je ne connaissais pas du tout cette histoire elle me tente beaucoup !