Pages

mardi 22 novembre 2011

GUY de MAUPASSANT : La Parure

Bal de James Tissot
C'est une courte nouvelle, assez simple mais qui marque le lecteur pendant longtemps.
Une nouvelle remarquablement écrite d'une grande rigueur, bien construite, la fin est tellement incroyable aussi qu'elle ne s'oublie pas contrairement à beaucoup de nouvelles que l'on peut lire. 
La Parure c'est l'histoire d'une femme de condition modeste, elle rêve de luxe et des intérieurs bourgeois. Son mari ravi,  rentre chez lui avec une invitation " Le Ministre de l'Instruction publique et Madame Georges Ramponneau prient Monsieur et Madame Loisel de leur faire l'honneur e venir passer la soirée à l'Hôtel du Ministère, le lundi 18 janvier." Il croit faire plaisir à sa femme Mathilde. Mais, sa femme se sent embarrassée car elle n'a rien à se mettre. Puis, en réfléchissant elle trouve que c'est une bonne idée et son mari l'aide pour l'achat de la toilette. Mais il se trouve qu'elle n'a pas de bijou qui met en valeur sa toilette. Heureusement en se rendant chez  son amie Madame Forestier, cette dernière trouve une solution en lui prêtant une parure. Lors de la soirée, Madame Loisel fait sensation et tout le monde l'admire.   " Elle dansait avec ivresse, avec emportement, grisée par le plaisir, ne pensant plus à rien, dans le triomphe de sa beauté, dans la gloire de son succès, dans une sorte de nuage de bonheur fait de tous ces hommages, de toutes ces admirations, de tous ces désirs éveillés, de cette victoire si complète et si douce au cœur des femmes."La scène décrite par Maupassant fait penser à un rêve. La soirée finit, Monsieur et Madame Loisel rentrent à pied chez eux, c'est la dure réalité. Et, là elle se rend compte qu'elle n'a pas plus sa parure. Mon dieu, c'est épouvantable ! C'est la panique !



6 commentaires:

Joelle a dit…

J'aime beaucoup les nouvelles de Maupassant et j'ai peut-être déjà lu celle-ci mais comme cela fait longtemps que je ne me suis plus plongée dans l'oeuvre de cet auteur, j'ai oublié beaucoup de ses histoires !

Wictoria a dit…

lu aussi et je m'en souviens encore (et pourtant j'avais moins de 20 ans à l'époque de ma lecture) mais il est vrai qu'une telle "chute", ça ne s'oublie pas...

maggie a dit…

Je la connais presque par coeur tant je l'ai lu et tant elle représente la vision du monde de Maupassant. Une bonne construction, une écriture simple mais qui en dit long sur la condition humaine...

Nanou a dit…

Une chute très cruelle, en effet ! J'avais lu cette nouvelle dans le magazine Muze. Je trouve que le fond de l'histoire est finalement très actuel, en phase avec notre société de faux semblants !

Malice a dit…

@ Joelle : Elles sont très agréables à lire je dois dire ;-)
@ Wictoria : Oui entièrement d'accord avec toi !
@ Maggie : Entièrement d'accord avec toi !
@ Nanou : Oui en effet !

Sara a dit…

Je l'étudie chaque année avec mes élèves. Cette chute est bien cruelle en effet. Cette histoire est tellement cruelle : je l'adore !