Pages

samedi 20 août 2011

HENRY JAMES : Les Européens

Livre lu il y a fort longtemps après le tour d'écrou.Mais je ne m'en souviens plus trop alors une relecture s'est imposée  !

Traduit par Denise Van Moppès

Deux mondes se côtoient d'un côté les Européens et de l'autre les Américains, et le contraste entre les deux est saisissant. Eugénie , baronne Münter et son frère quittent l'Europe pour la Nouvelle Angleterre. Là, il font connaissance de leurs riches cousins extrêmement puritains les Wentworth, ces deux Européen vont troubler amener la vie à cette famille austère. Eugénia a trente trois ans, elle est une femme sophistiquée. Elle aime jouer du piano et elle espère qu'une chose c'est que ces cousins soient riches. Elle souhaiterai se remarier. Félix tombera amoureux dès sa première rencontre avec Gertrude. Ils forment tous les deux un couple frais. Henry James la décrit à merveille :" Elle choisit un volume à portée de sa main, un tome des Mille et Une Nuit qu'elle emporta sur le perron où elle s'assit et l'ouvrit sur ses genoux. Là, elle lut durant un quart d'heure l'histoire des amours du Prince Camaralzaman et de la Princesse Badoura. À la fin, levant les yeux, elle vit, lui sembla-t-il, le Prince Camaralzaman lui-même debout devant elle. Un joli jeune homme lui faisait un profond salut, un magnifique salut comme elle n'en avait jamais vu." 
Félix est un artiste, bohème il veut faire le portrait de tous les Wentworth. Eugénie est une baronne intrigante et théâtral. Ce roman repose sur l'opposition entre des américains simples et naïfs et des européens dépravés. C'est aussi opposition entre le nouveau monde l'innocence de l'Amérique face à la vieille Europe. Beaucoup d'humour, de légèreté dans ce roman d'Henry James.


Les Européens fait parti de ses premiers romans, quand il la écrit il avait trente cinq ans. 
Je le conseillerai pour découvrir Henry James. Les dialogues sont nombreux, le ton est enlevé, ce roman contient beaucoup du marivaudage. C'est un roman plus facile à lire par rapport à ses gros romans je pense en particulier à Portrait de femme ou Que savait Maisie.

Personnellement ce n'est pas mon roman d'Henry James que je préfère.

Voir chez Cléanthe 
James Ivory a adapté ce roman de James au cinéma.
C'est une adaptation assez fidèle au roman. C'est bien interprété et l'époque est très bien respecté.
Un très beau film de James Ivory !

3 commentaires:

melodie1974 a dit…

Wow! Je vois que tu aimes beaucoup Henry James. Tu as bon nombre de billets. Ça me motive à lire les deux livres qui traînent dans ma PAL depuis un bout (The Ambassadors et Portrait of a Lady).

Joelle a dit…

J'ai "L'Américain" de cet auteur dans ma PAL ... j'ai la sensation qu'il complète "Les Européens" dans le thème abordé ;) En tout cas, je note !

Malice a dit…

@ Melodie 1974 : Oui j'aime beaucoup Henry James !
Écrivain fascinant !
@ Joëlle : Oui, il est certain que le traitement du nouveau monde ( les E.U) et l'ancien monde (Europe)
Et un thème qui est au cœur de son œuvre.
James était américain mais il a beaucoup vécu en Europe il a même obtenu la nationalité anglaise à la fin de sa vie.