Pages

samedi 14 mai 2011

BÉATRIX BECK : Une mort irrégulière

Béatrix Beck est connu pour le Prix Goncourt en 1952 : Léon Morin prête.
C'est grâce à Cécile de Quoi de 9 que j'ai fait connaissance de ce roman.

Barny (le double de l'auteur) est jeune intellectuelle, elle a épousé, Vim est juif apatride et militant communiste. Elle en a une petite fille, France. Nous sommes en 1940.Vim est mobilisé dans l'armée française. Barny et sa fille vivent très pauvrement dans les Alpes. Barny donne des cours d'anglais à des femmes. Elle se sent seule et triste. Vim vient en permission, il se sent menacé, car il a découvert qu'il figure sur une " liste noire ", après un séjour de maladie. Barny n'a pas la nationalité Française, elle est belge. Il retourne à l'armée, et, bientôt, Barny apprend sa mort. Crime ou accident ? Barny saura-t-elle jamais la vérité ? On refuse la mention "mort pour la France", on refuse une pension, on refuse toute explication sur les conditions de la mort de son mari.
L'écriture de Béatrix Beck est un univers assez particulier irréel et beaucoup de cruauté , tendu, tout est dit en quelques mots. Dans ce roman, elle a ajouté, incorporé des comptines cela rend un style bien à part. Une mort irrégulière est un petit livre d'une grande richesse dans l'écriture surtout. C'est une romancière à lire, à découvrir. 
Enregistrer un commentaire