Pages

jeudi 26 mai 2011

AGATHA CHRISTIE : Cinq petits cochons (Hercule Poirot)

Traduit par Jean Michel Alamagny
Lu dans la collection Hachette Jeunesse
Hercule Poirot reçoit la visite de Carla Lemarchant. Elle est sur le point de se marier, veut connaître la vérité sur la mort de son père. Amyas Crale, peintre à succès, a été empoisonné seize ans auparavant. Lors d'un procès, Caroline, sa femme a affirmé être innocente, mais ne s'est guère défendue et avait un mobile évident (le couple se disputait souvent, et Amyas allait la quitter pour sa maîtresse). Avant de mourir, elle a transmis une lettre à Carla, sa fille dans laquelle elle réaffirme son innocence.
Poirot accepte de reprendre l'enquête, il se base sur les témoignages, puisque les indices matériels ont disparu. Une comptine (comme dans les dix petits nègres) lui trotte dans la tête.


"Premier petit cochon est allé au marché,
Deuxième petit cochon n'est pas sorti de chez lui,
Troisième petit cochon a mangé tout le pâté,
Quatrième petit cochon n'a rien eu pour lui,
Cinquième petit cochon a pleuré groui, groui, groui ..."

Cinq suspects, tous présents le jour du meurtre :
Philip Blake, ami d'enfance d'Amyas ;
Meredith Blake, frère de Philip, chimiste qui possédait la conicine ayant tué Amyas ;
Elsa Greer, maîtresse d'Amyas qui réalisait son portrait ;
Cecilia Williams, gouvernante ;
Angela Warren, aventurière archéologue, demi-sœur de Caroline, quinze ans au moment des faits. Lorsqu'elle avait cinq ans, elle a été défigurée par cette dernière.
Le détective belge rencontre séparément ces cinq personnes et leur demande de lui envoyer leurs récits. Au moyen de ces cinq points de vue, il découvre la vérité derrière les secrets et les oublis.
J'ai trouvé que ce n'est certainement pas le meilleur Agatha Christie. Cela reste une lecture très intéressante et agréable. Grâce au très bon hors-série de lire autour d'Agatha Christie l'on apprend que la propriété d'Amyas Grale est la copie conforme de Greenway House, l'immense propriété qu'Agatha possédait non loin de Torquay en Angleterre.

4 commentaires:

Joelle a dit…

Rhoo, je suis sûre de l'avoir lu vu que je l'ai à la maison (et à l'époque où je lisais des Agatha Christie, je n'avais pas de PAL ... les livres étaient lus dès leur arrivée à la maison ! mdr !) mais je n'en garde aucun souvenir, même en lisant ton billet !

mutuelle swiss life a dit…

ca change des 3 petits cochons :D

Neph a dit…

Je me souviens l'avoir lu, et aimé... comme une majorité d'Agatha Christie, d'ailleurs !

BlueGrey a dit…

Je l'ai bien aimé moi celui-ci, surtout pour sa construction originale : on lit plutôt deux fois cinq versions du déroulement de la même journée, des mêmes événements, mais on ne s'en lasse pas car chaque récit est différent et apporte des éléments nouveaux, un nouvel éclairage, et ébranle nos convictions...