Pages

mardi 3 mai 2011

ANTON TCHEKHOV : La Dame au petit chien

Lu dans la version des Milles et une nuit
Traduit par Wladimir Berlowitch

À Yalta, Dmitri Dmitritch Gourov, quarante ans, fait connaissance du dame, plus jeune que lui. Elle promène un petit chien un loulou blanc. Elle se nomme Anna Sergueevna. Elle s'ennuie, elle est déçu par la vie : " Quand je me suis mariée j'avais vingt ans, j'étais dévorée par la curiosité, j'aspirais à quelque chose de mieux ; je me disais : il doit y avoir une autre vie. J'avais envie de vivre ! De vivre et c'est tout ..."
C'est une femme assez énigmatique Anna Sergueevna. Gourov aussi s'ennuie, il a le goût à rien. Tous les deux prennent conscience de la vie, elle leur semble ratée. Tchekhov s'est à merveille décrire la mélancolie existentielle, la sensation du vide, du goût pour rien. Cette toute petite nouvelle est un véritable bijoux, de subtilité dans sa simplicité.

2 commentaires:

Zouz a dit…

c'est rigolo, j'ai l'impression que les Russes écrivent soit des pavés, soit de petits opus. Mais peut-être que je ne connais pas assez la littérature russe =) en tout cas je lirais bien celui-là !! je note !

Malice a dit…

Tout à fait cela c'est exact ;-)