Pages

dimanche 23 janvier 2011

BORIS VIAN : L' écume des jours

Boris Vian un auteur que j'aimais bien lire quand j'étais adolescente.
Est ce lu celui là je ne sais plus ? En tout cas c'est l'un de ses plus connus. Ce roman fut rédigé au dos d'imprimés de l'AFNOR où Boris Vian travaillait.
" À l'endroit où les fleuves se jettent dans la mer, il se forme une barre difficile à franchir, et de grands remous écumeux où dansent les épaves. "
L'écume des jours est un roman d'amour jazzy très original.
Chick, Alise, Chloé et Colin passent leur temps à dire des choses banales, en jouant avec les mots , à écouter Duke Ellington et à patiner. Dans ce monde loufoque où les pianos sont des mélangeurs à cocktails. On se marie à l'église comme on va à la fête foraine.
Colin rencontre Chloé à l'anniversaire ou "naniversaire"de Dupont chez Isis. "Chloé avait les lèvres rouges, les cheveux bruns, l'air heureux et sa robe n'y était pour rien. " Le choix du prénom Chloé est un clin d'œil à Duke Ellington. Colin est amoureux de Chloé, ils se marient. Chloé est une jeune fille très fragile, elle a de gros problème avec ces poumons. Chick et Alise sont les ami de Colin. Il a rencontré Alise a une conférence de Jean-Sol Partre. Alise son père est un agrégé de mathématique, professeur au Collège de France elle a 18 ans.
Le ton est enlevé et remplit de jeux de mots, néologismes, décalages incongrus , c' est un délice verbal et un festin poétique. C'est une écriture innovante,vivante, très cinématographique. Le ton est très différent entre le début léger voir aérien et la fin plus grave.
Je vous invite à aller voir ici pour une analyse plus fouiller de ce célèbre roman de Boris Vian. Pour moi c'est aussi tout une époque que nous décrit Boris Vian. Celle de mes parents, pourquoi je ne sais pas , ou peut-être tout simplement c'est mon père qui m'a fait découvrir l'univers de Boris Vian.

 Pour ma part j'avais lu de lui il y a quelque temps l'Arrache-Cœur


5 commentaires:

Delphine a dit…

J'ai relu avec beaucoup de plaisir Boris Vian l'année dernière...
L'herbe rouge, l'automne à Pékin.... que je conseille !!

Maman Véronique a dit…

un auteur qui m'a beaucoup marqué quand j'étais ado. Une belle poésie urbaine on dirait aujourd'hui.
Sans oublier ses chansons ...
merci du rappel !

JulienLootens.com a dit…

Coincidence ! Je l'ai acheté il y a qq semaine, il est dans mon sac a dos... Pas commencé encore mais ca ne saurait tarder !!

Vanessa a dit…

J'ai lu ce roman pour la première fois l'année dernière je l'ai adoré. Cet univers drôle, léger, poétique et triste. Merci pour ton joli billet qui me rappelle que je n'ai pas encore lu L'arrache coeur.

Malice a dit…

@ Delphine je prends note de tes conseils ;-)
@ Maman Véronique : Tout à fait d'accord avec toi Boris Vian c'est une poésie urbaine.
@Julien : Bonne lecture alors !
@ Vanessa : Oui, poétique et triste oui c'est bien vu c'est tout à fait cela !