Pages

mardi 1 février 2011

FABIENNE JUHEL : À l'angle du renard


"Le Rigoleur, c'est mon nom de famille. Le Rigoleur avec la particule, petite noblesse bretonne oblige. Le Rigoleur, oui, mais pas rigoleur pour deux sous. Qu 'est-ce qui me ferait rire, hein ? Est-ce que j'ai une tête à rigoler ? Tiens, ça se saurait si l'habit faisait le moine."
Arsène aurait préféré porter le patronyme de sa mère, Le Luern, le renard en français,
Arsène Le Rigoleur est un paysan d'une quarantaine d'années, vivant en Bretagne intérieure, ancré à sa terre et rusé comme un renard. Dans la ferme voisine, une famille les Maffart vient de s'installer. Ils ont deux enfants Juliette et Louis. Juliette est la complice d'Arsène qu'elle nomme tonton. Alors, que Louis est un fouineur, un rouquin, de huit ans. Les parents sont assez méfiant envers leur voisin paysan, et il y a de quoi ! à en avoir des frissons dans le dos parfois. Et peu à peu Arsène se dévoilent les failles, les secrets et cette étrange parenté avec les renards.

Pour moi Arsène me fait penser à un ogre, surtout au début du roman il fait vraiment peur . Car Arsène n'est pas un homme très sympathique au demeurant, étrange curieux qui met mal à l'aise, c'est lui l'inquiétant narrateur.

J'ai été assez séduit par l'écriture de ce roman, même si il nous dérange voir nous bouscule, un climat angoissant digne d'un polar règne tout au long du roman. Fabienne Juhel a reçu le Prix Ouest France pour cet excellent roman, une belle découverte qui me donne très envie de découvrir d'autres livres qu'elle a écrit.


4 commentaires:

sylire a dit…

J'avais bien aimé ce roman, moi aussi et j'avais eu une bonne discussion avec Fabienne Juhel sur un salon. J'avais adoré l'écouter parler de ses personnages notamment d'Arsène, inspiré d'un ancien voisin.

Malice a dit…

@ Sylire merci pour ton message.
Cela doit faire froid dans le dos d'avoir un voisin qui ressemble à Arsène ;-)

Vanessa a dit…

Tiens, justement deux livres que je vais lire. Le premier parce que je viens de finir un autre livre de JUHEL, "les hommes sirènes", et que j'ai beaucoup aimé... avec l'ambiance toujours aussi "mal(.)aisée"
Le second parce qu'un papa m'en a parlé avec ferveur et que, le comble, je ne connaissais pas ce livre de DAHL.

J'en parlerais c'est sûr!

Malice a dit…

Ah ! En effet c'est amusant. Le Juhel et le Roald Dahl deux univers très différents. Mais les deux évoquent le Renard donc je les ai associé dans un même billet.
Roald Dahl s'est un pur bonheur et de partage avec de jeunes enfants c'était un grand plaisir sympa.
Je vais me replonger dans son univers très bientôt, toujours dans le cadre d'une animation avec les enfants, il y a une demande de leurs parts, c'est agréable !