Pages

vendredi 22 octobre 2010

LÉON TOLSTOÏ : La sonate à Kreutzer

Traduit par Jacques Darras - Poème de Ted Hughes en Hommage à Tolstoï :

" Repose en paix Tolstoï ! Il a dû te falloir une avidité surnaturelle Pour vouloir acculer toute la viande du monde Jusqu'au détriment de tes propres appétits."


La Sonate à Kreutzer

Traduit par Michel Aucouturier

Le roman s'ouvre sur une discussion dans un train, lors d'un long voyage à propos du mariage et de son dégout . Le narrateur en est le témoin concernant ce grand débat concernant le mariage. Il est contre l'amour, le sexe et le mariage. Le mariage est pour lui de la prostitution, les hommes sont des dépravés, la seul solution possible l'abstinence sexuelle totale. " Tantôt vous dites que le mariage est fondé sur l'amour, et lorsque j'émets un doute sur l'existence de l'amour par l'existence des mariages. Mais le mariage, de notre temps, c'est une pure tromperie !"" Avant mon mariage, je vivais comme tout le monde, c'est-à-dire comme tous ceux de notre milieu. Je suis propriétaire rural et diplômé de l'université et j'ai été maréchal de la noblesse. Avant mon mariage, je vivais comme tout le monde, c'est-à-dire en débauché et comme tous les gens de notre milieu, tout en vivant en débauché, j'étais convaincu de vivre comme il le fallait. " Un homme, Pozdnychev avoue avoir tué sa femme car elle était éprise d'un musicien, un violoniste Troukhashevsky.Le portrait, la présence de sa femme est floue , on sait peu de chose sur elle. Pozdnychev est un demi fou, c'est lui qui a la parole et non Tolstoï. Il est présent des les premières pages via ses tics. Le point de départ est le suivant, la femme de Pozdnychev se met à étudier le piano, avec passion puis elle rencontre le violoniste. Pozdnychev devient jaloux et il soupçonne sa femme de le tromper. Ils décident de jouer ensemble la Sonate à Kreutzer de Beethoven pour piano et violon.

Tableau de René-Xavier Prinet : La sonate à Kreutzer
" Il jouaient la Sonate à Kreutzer de Beethoven. Vous connaissez le premier presto ? Vous le connaissez ? ! s'écria -t-il. Ouh ! ... C'est une chose terrible que cette sonate. Ce mouvement-là justement. Et, en général, la musique est une chose terrible. Qu'est -ce- que c'est ? Je ne comprends pas. Qu'est-ce que la musique ? Que fait-elle ? Et pourquoi fait-elle ce qu'elle fait ? On dit que la musique agit en élevant l'âme, mais en l'irritant. Comment vous le dire ?"p79
C'est le 3 juillet 1887 que Tolstoï découvre cette pièce de Beethoven et elle le bouleverse. Elle lui inspire ce roman, et de son dégoût pour le mariage. La référence religieuse encadre ce roman de Tolstoï avec l'a présence en ouverture de l'épigraphe de St Matthieu et dans la postface de Tolstoï.

Cette sonate est étrange, je ne m'attendais pas du tout à un tel texte. C'est un portrait psychologique qui débouche sur une critique sociale et sur la réflexion de la conduite humaine.
La forme est étrange aussi l'histoire est à l'intérieur d'un long monologue. C'est un texte violent concernant le rapport entre les hommes et les femmes, l'on comprend que ce texte est pu choqué, il y a de quoi. La lecture de La sonate à Kreutzer n'a pas été aisé, j'ai eu du mal, j'ai du lire avec un crayon à la main pour bien comprendre les propos de Pozdnychev surtout dans la première partie.
C'est un court roman qui démarre lentement puis va crescendo comme un morceau de musique. Donc après un démarrage laborieux une fois que nous sommes pris par cette histoire d'un adultère musical. La sonate de Beethoven joue son rôle, là à cet instant j'ai été conquise et j'ai apprécié pleinement ma lecture et l'écriture divine ! Mais il est très difficile de parler d'un tel texte si complexe et d'une richesse incroyable.

3 commentaires:

Hambreellie a dit…

Ton article est super intéressant car Tolstoi m'attire beaucoup. J'ai Anna Karénine dans ma PAL et j'ai très envie de le commencer ....

Karine:) a dit…

Il est dans ma pile depuis des années et j'ai bien le goût de relire Tolstoï après mon aventure presque amoureuse avec Guerre et Paix récemment, et avec Anna Karenine quand j'étais ado. Par contre, le thème me fait un peu peur, j'avoue.

Malice a dit…

@ Hambreellie : Merci ;-) Anna Karénine oui est un livre a lire un jour !
@Karine : Tolstoï en tant qu'écrivain russe est un monument. Et le thème de la sonate fait peur c'est un fait, heureusement que j'ai lu ce roman les yeux fermés. Parce que oui je ne pense pas que j'aurai choisi naturellement cet ouvrage !