Pages

mercredi 11 août 2010

TREMBLAY : La Diaspora des Desrosiers


Avec cette merveilleuse saga, Michel Tremblay a su merveilleusement rendre un hommage aux grands livres à mes yeux essentiels de la littérature jeunesse.
Mais en même temps cela n'a rien étonnant quand l'on est comme moi assidue, sous le charme de l'univers de Monsieur Michel Tremblay.
Dans chacune de ses traversées il rend hommage à Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll. la Traversée du continent,, La Traversée de la ville
la Traversée des sentiments
" Rhéauna se regarde dans une vitrine et trouve qu'elle ressemble en effet un peu à Alice dans sa robe à peu près du même rouge- sa mère lui a acheté la version en couleurs, beaucoup plus dispendieuse, où Alice apparaît dans une jolie robe rouge et en tablier blanc-, plus longue que celle de l'héroïne du roman, cependant , parce que les fillettes de Montréal, selon les lois de la très sévère Église catholique, doivent toujours se montrer décentes et porter des robes qui descendent au moins jusqu'à mi-mollet, alors que les petites Anglaises ont, du moins si l'on croit les illustrations d'Alice au pays des merveilles, le droit d'avoir l'air de vraies petites filles. En lisant le livre, elle a envié Alice avec sa robe courte et bouffante, sa grande maison, son jardin et sa chatte Dinah."

Dans la Traversée du continent, là il rend un vibrant hommage à Peter Pan de James M. Barrie/ l'île aux trésors de Stevenson . p158 à la sauce canadienne cela ne manque pas de piquant et d'imagination !

"Elle ne connaissent des batailles navales que ce qu'elles ont glané dans les livres d'images - la Saskatchewan contient très peu de grands plans d'eau dans le Nord et les bateaux y sont plutôt rares - et s'imaginent volontiers en pirates des Caraïbes, surtout en Capitain Hook, le personnage de la littérature pour enfants qu'elles détestent le plus parce qu'il veut détruire Peter Pan et kidnapper la belle Wendy, ou en Long John Silver, le pirate le plus vicieux de tous les temps. Grand-maman Joséphine leur a lu L'île aux Trésors"

3 commentaires:

maggie a dit…

Les citations me donnent vraiment envie de me plonger dans l'univers de Trembley que je n'ai pas encore lu... Demain je vais à la bibliothèque et j'essaie de les trouver !

Suzanne a dit…

Je suis une inconditionnelle de Tremblay et La Diaspora, comme plusieurs de ses écrits d'ailleurs, est à découvrir. Merci Alice pour tes mots.

Malice a dit…

@ Maggie cette série est très attachante ;-) Une réussite à tout point de vue ;-)
@ Suzanne : Je suis moi aussi une inconditionnelle de Tremblay.
Un auteur a lire sans aucun doute !
C'est vraiment de la très bonne littérature, mais c'est un point de vue qui n'engage que moi !