Pages

mercredi 11 août 2010

MICHEL TREMBLAY : La Traversée des sentiments

La Diaspora des Desrosiers :
Le Tome 1 : La Traversée du continent
Le Tome 2 : La Traversée de la ville

Avec cette suite nous retrouvons Réhauna (Nana) a Montréal chez sa mère Maria. Sa mère travail dans un cabaret la nuit. En ce début de roman, il est question de vacances à Duhamel dans les Laurentides pour une semaine. Nana en rêve, la possibilité de prendre l'air, d'aller à la montagne. Nana est comme dans le roman précédent une grande lectrice les livres elle les dévore, ils permettent de s'évader. Elle a très envie de se mettre à l'écriture et d'être lu dans tout le Canada. Nana heureuse passe une semaine de vacances d'août 1915, avec sa mère et ses tantes dans les Laurentides.
Cette traversée des sentiments est une étude des mœurs du début du XXème siècle. Teena a un petit garçon Ernest, il est venu au monde alors qu'elle n'est pas mariée, alors elle a laissé son petit chez sa cousine Rose à Duhamel, elle le voit de temps en temps mais elle culpabilise beaucoup. " J'ai qu'y finisse par pus me reconnaître , par refuser de m'appeler moman. Y aurait raison parce que chus pas sa vraie mère! Chus pas sa mère! Je l'ai laissé ici dans l'espoir qu'y serait heureux, pis j'ai peur qu'y le soit! J'aimerais ça qu'y me dise, une fois dans sa vie, qu'y s'est ennuyé de moi! Mais y peut pas s'ennuyer de moi, y me connaît pas! Chus juste la madame qui envoie de l'argent pour le nourrir ! Tu dois comprendre ça, toi, Maria t'as été obligée toi aussi, d'envoyer trois de tes enfants à l'autre bout du monde pour leur offrir une vie qui a du bon sens.. On en parle jamais, non plus, de tes deux filles qui sont restées dans l'Ouest, on se concentre toujours sur Nana pis sur Théo parce qu'y sont là, mais les deux autres , Maria, les deux autres, sens-tu que t'es leur mère ?"
L'on découvre là une Nana forte attachante, elle joue son rôle de deuxième mère pour son petit frère Théo.
Personnage attachant et mystérieux, le seul homme de cette "Traversée", Simon, l'amérindien, l'homme des bois qui sait rendre heureux Rose. Il est viril, beau et hélas porté sur la bouteille, Elle savoure son bonheur avec cet homme là, même si l'on a la regarde de travers et qu'elle accepte de vivre dans la misère.
Cette semaine de vacances est l'occasion des confidences et d'évoquer les secrets de famille, le cadre s’y prête: le lac, les bois, les couchers de soleil, les repas animés, et le soleil.

C'est un immense plaisir de lire l'écriture toute en rondeur de Michel Tremblay. L'ambiance est joyeuse, ses
femmes sont solidaires et terriblement attachantes. Mais, la gravité rôde comme toujours chez Tremblay, ainsi que les secrets de famille. C'est un roman remplit d'une palette des sentiments qui va du rire aux larmes.
Puis comment ne pas aimer ce tome car il fait encore référence à Alice au pays des merveilles "Elle pense aussitôt au sourire du Cheshire Cat, dans Alice au pays des merveilles. C'est vrai, que si on dessinait un chat autour du croissant de lune, ça lui ferait un beau sourire... Elle essaie d'imaginer le Cheshire Cat, sa tête ronde, ses rayures, son sourire ironique, y parvient presque." Ce passage se situe au début et vers la fin, l'on retrouve encore une référence à Alice. "Rhéauna est aussi curieuse qu'Alice, aussi imaginative, c'est bien ce qui fait peur à sa mère."
Cette lecture a été un régal absolue ! Dès que j'ai commencé ce roman je ne pouvais plus le lâché tellement l'écriture est prenante, agréable et les personnages surtout féminin diablement bien campés.

2 commentaires:

In Cold Blog a dit…

Comme toi, j'ai beaucoup aimé ce troisième volet (malgré une petite réserve au début de ma lecture). Mon billet devrait paraître bientôt.

Malice a dit…

Ah! Je suis très curieux de connaître ta petite réserve au début de ta lecture. Ce troisième volet cela dit est loin d'être parfait mais il dégage une fraîcheur très agréable, que j'ai beaucoup apprécié !