Pages

mercredi 18 août 2010

L'ARBRE de Julie Bertuccelli

En Australie, une famille heureuse avec leurs quatre enfants à l'ombre de leur gigantesque figuier. Lorsque le père Peter meurt brutalement, chacun, pour continuer à vivre, réagit à sa manière. Simone, la petite fille de huit ans, croit dure comme fer que son père vit à présent dans l'arbre.
Tout le film tourne autour de cet arbre géant. La métaphore de l'arbre fonctionne à merveille dans ce film.

J'aime beaucoup l'arbre qui représente la Vie. Dans le film, l'Arbre est immense il représente la famille : l'arbre généalogique. Ces racines représente nos origines là où l'on vient. Dans le film, les racines de l'Arbre sont destructrice envahissante, nocif pour l'environnement. 'arbre devient envahissant : ses branches, ses racines, et même son peuple de grenouilles et de chauves-souris se lancent à l'assaut de la maison et menacent ses fondations ! Mais Simone tient à l'arbre car pour elle, il représente à ses yeux une valeur sentimental, affective
Il devient une cabane pour elle, elle aime dormir dans l'arbre, y lire se réfugier dans l'arbre la rassure. Elle apprécie cela la touche quand elle voit que sa mère apprivoise elle aussi l'arbre. Je pense en particulier à la scène où Dawn dans le tronc de l'arbre entrain de dormir. La mère de Simone comprend le secret, le lien très fort de l'arbre entre elle et sa fille. Elle sera toujours du côté de Simone et ne veut pas que l'on abatte l'arbre.
Ce film me touche car il évoque l'enfance, Simone n'a peur de rien elle est encore à l'âge où l'on ne perçoit pas le danger, elle a tendance à être un enfant casse cou. L'âge où l'on aime transmettre à une amie ses secrets et comme l'on sera plus grande comment l'on perçoit l'âge adulte. La réalisatrice Julie Bertuccelli montre très bien la solidarité qui règne dans cette famille. La photographie est sublime, c'est un film très tactile aussi.
En un mot c'est un très jolie film, qui porte un bel espoir de vie !
Enregistrer un commentaire