Pages

mercredi 31 mars 2010

LE GRAND MEAULNES & WATTEAU

L'Embarquement pour Cythère est un grand tableaux de Watteau que l'on peut voir au Louvre.
Ce tableaux illustre très bien la première rencontre entre Meaulnes et Yvonne de Galais à l'embarcadère sur la barque qui les emmenait vers le Domaine mystérieux (chapitre 11 à 17 ) lieu proche des contes : " Avec quel émoi Meaulnes se rappelait dans la suite cette minute où, sur le bord de l'étang, il avait eu très près du sien le visage désormais perdu de la jeune fille !"Jeu amoureux entre Auguste Meaulnes et Yvonne, comme l'on peut voir dans le tableaux de Watteau.Dans ce tableau le mouvement est très beau, ainsi que la composition en éventail.
Pour moi quand je lis le passage concernant le Domaine mystérieux et bien je fais un rapprochement avec l'univers de Watteau. Ce rapprochement n'est pas faux puisque les éditions FolioPlus classiques le fait aussi. Pour moi, c'est dû au côté irréel, la rêverie que Watteau a très bien su peindre et qu'Alain-Fournier a décrit avec merveilleusement bien.
" Un étrange domaine , des paysages voilés, des ciels blancs, une atmosphère de fête, des travestissements, un Pierrot, des comédiens, un embarcadère au bord d'un lac, des personnages aux vêtements soyeux et colorés, et des jeunes gens sur le point de partir."


L'importance de la fête est présente dans les tableaux de Watteau, le théâtre aussi tient sa place. Il est aussi très présent chez Fournier via Franz. Les personnages de la commedia dell'arte, Pierrot et Arlequin, théâtre populaire italien du XVIIe siècle.
"Meaulnes, avec précaution, allait poser d'autre questions, lorsque parut à la porte un couple charmant : une enfant de seize ans avec corsage de velours et jupe à grands volants ; un jeune personnage en habit à haut col et pantalon à élastiques. Ils traversèrent la salle, esquissant un pas de deux ; d'autres les suivirent ; puis d'autres passèrent en courant, poussant des cris, poursuivis par un grand pierrot blafard, aux manches trop longues, coiffé d'un bonnet noir et riant d'une bouche édentée."

La présence du réel et de l'irréel et là, personnage mystérieux qu'est Frantz de Galais le fils du château était allé à Bourges pour y chercher une jeune fille et l'épouser. " Il avait voulu que la maison où sa fiancée entrerait ressemblât à un palais en fête. Et pour célébrer la venue la jeune fille, il avait invité lui-même les enfants et ces vieilles gens débonnaires." Personnellement avec cette nouvelle lecture que le personnage romanesque de Frantz de Galais a plus de relief. " Monsieur de Galait donnait des fêtes pour amuser son fils un garçon étrange, plein d'idées extraordinaire. Pour le distraire, il imaginait ce qu'il pouvait. On faisait venir des Parisiennes ... des gars de Paris et d'ailleurs..." Franz de Galais est représenté par l'image du Pierrot, c'est le personnage fantasque, du Gilles de Watteau, c'est un jeune homme remplit de romantisme, rêveur.

Autres tableaux de Watteau Gilles : le Pierrot - Les comédiens italiens
Watteau aime les couleurs claires et vives, le rose, le bleu, mais aussi des ton chauds brun, les rouges orangés

3 commentaires:

liliba a dit…

Il faut que je relise ce livre !!!

Nanne a dit…

En lisant ton magnifique billet mettant en parallèle la peinture de Watteau et ce classique de la langue française, je me dis qu'il faut que je le relise absolument pour y retrouver tout ce que tu viens de nous présenter, Alice ! Quel bonheur de lire de tels billets ...

Malice a dit…

@ Liliba : Oh ! Oui c'est un livre que l'on doit déguster, il y a beaucoup à dire. C'est un roman comme on en écrit plus malheureusement avec une richesse incroyable dans les sentiments et le vocabulaire. On ne voit plus cela dans la littérature contemporaine actuelle et c'est un peu dommage ;-)
@ Nanne : Ton commentaire me fait chaud au cœur car c'est un billet que j'ai mis longtemps à rédiger :-)